Vendredi prochain, 13 avril 2018, Guy David donnera à La Chaize-le-Vicomte une conférence sur l’histoire de cette commune vendéenne pendant la Révolution. Il en racontera les événements en suivant les pas de Jacques Moreau, curé réfractaire de la paroisse Saint-Nicolas de La Chaize. 

La Chaize-le-VicomteL'église Saint-Nicolas de La Chaize-le-Vicomte (A.D. 85, 176 J 107-2)
   

Le conférencier a puisé dans les archives pour retracer ce qu'il se passa à La Chaize-le-Vicomte entre la fin de l’année 1788 et le début de 1796. Il évoquera la préparation des États généraux de Poitiers, auxquels participa le curé Moreau, puis les conséquences des lois de la Constituante qui poussèrent ce dernier dans la clandestinité, tandis que son confrère de Saint-Jean de La Chaize, Garnier, prêtait le serment constitutionnel. 

L'élection du premier maire de la commune, François Vaz de Mello, donnera l'occasion d'évoquer le destin de celui qui vit toute sa famille du château de la Métairie, au Poiré-sur-Vie, disparaître dans la tourmente révolutionnaire. 

Lors des troubles insurrectionnels qui agitèrent la Vendée après l’ordre de levée en masse, Jacques Moreau fut partie prenante dans les armées royalistes. Guy David donnera le bilan des morts de La Chaize, tués dans les combats ou exécutés par les tribunaux de Nantes, et le degré d’engagement des Vicomtais dans les combats. Il mesurera également l’impact des Colonnes infernales sur la région. 

Enfin, après le traité de la Jaunaye qui établit une paix des dupes et le synode du Poiré, convoqué par le vicaire général Brumault de Beauregard qui réunit les prêtres clandestins (dont l'abbé Moreau), il fera le point sur la présence des forces de Charette à La Chaize, la gestion royaliste des biens du clergé et des émigrés laissés à l'abandon et ceux des propriétaires républicains en fuite, au profit des armées de Charette, avant que la République n'installe dans la commune un casernement important. 

Les efforts de pacification des commandants de la garnison et les relations qu'ils entretinrent avec Beauregard (échanges dont le logis de la Grange Hardie fut le théâtre) paraîtront étonnants après la férocité des actes des Bleus au cours des années précédentes. 
   


La conférence de Guy David, « Le clandestin de Saint-Nicolas. La Chaize pendant la Révolution (1789-1796) », se déroulera le vendredi 13 avril 2018, à 20h30, à la salle Ronsard, derrière la mairie de La Chaize-le-Vicomte. La participation sera libre et bénéficiera aux travaux de restauration de l’église.