Le producteur de l'opéra-rock Chouans, Alan Simon, a demandé à Renaud Detressan de participer à son œuvre. Ironie de l'histoire, ce dernier possédait des reliques du général de La Rochejaquelein, léguées par son grand-père, l'artiste Théodore Botrel. L'information a été publiée hier sur le site de France Bleu.

France BleuLes reliques, dont une représente une vierge en ivoire blanc
© Radio France – Romain Dézèque
   

Alan Simon en était abasourdi. Le producteur de l'opéra-rock Chouans — dont l'avant-première se jouera samedi 5 mai au Vendéspace — a fait appel à Renaud Detressan (auteur-compositeur du groupe Soldat Louis) pour plusieurs de ses chansons et ce dernier, au détour d'une conversation, lui signala qu'il possédait des objets ayant appartenu à Henri du Vergier, comte de La Rochejaquelein, général vendéen qui figure sur l'affiche principale du spectacle. 

Une vierge en ivoire blanc

Chouans

« C'est complètement surréaliste, explique Alan Simon, puisque Renaud Detressan m'appelle, je vais chez lui, il chante la chanson, il regarde l'affiche et me dit : “Mais c'est le général Henri de La Rochejaquelein !” Je lui réponds que oui, c'est bien lui. Il me dit : “Tu sais, j'ai ses objets !” Je le regarde, je lui dis : “Qu'est-ce que tu me racontes ?” Il me raconte : “Voilà, mon grand-père c'est Théodore Botrel (1), le fameux poète qui a écrit La Paimpolaise et qui a écrit une série de textes sur les Guerres de Vendée. Pour le remercier, les descendants de La Rochejaquelein lui ont offert les objets qui étaient sur le corps du général lors de son dernier combat dans le pays nantais.” C'est très troublant ! »

Ces objets — des amulettes, sortes de porte-bonheur pour combattre sur les champs de bataille — représentent la vierge. Ils seront portés par les comédiens lors de l'avant-première du spectacle avant d'être proposés à l'Historial de la Vendée afin qu'il puisse les exposer. 

Source : France Bleu
  


(1) Jannick Botrel, la mère de Renaud Detressan, est l'une des filles du chansonnier breton.