À l’écart de la grand’route de Vallet à La Boisière-du-Doré se dresse, au beau milieu des vignes, une croix blanche frappée du Sacré-Cœur. Sur son socle, une plaque du Souvenir Vendéen mentionne son nom : « la Croix des Malheurs ». Ce sera l'une des étapes de la Journée de printemps au pays de Vallet, samedi prochain, 16 juin 2018. 

La Croix des MalheursLa Croix des Malheurs, près de la Sauvionnière
   

Le texte complet de cette plaque indique ceci : Cette « Croix des Malheurs » fut érigée à la mémoire de 70 combattants blancs et bleus tombés au pré voisin des « Culottes rouges » en 1793. Souvenir Vendéen. Mai 2006.

À l’époque, la route rectiligne (actuelle D763) n’existait pas encore ; le chemin menant à Vallet passait à la hauteur de cette croix, comme on peut le voir encore sur le cadastre de 1812 (détail ci-dessous). Rien d’étonnant, par conséquent, d’y voir les soldats des deux camps suivre cette voie et s’y affronter. La date de ce combat de 1793, qui fit 70 morts, ne nous est pas parvenue. On localise seulement le trou où ces derniers ont été inhumés.

La tradition orale a parfois déformé les faits, en recouvrant les 70 corps enterrés dans ce pré des Culottes rouges du souvenir des massacres de 1794. Peut-être faute de monument élevé en mémoire des victimes des Colonnes infernales à Vallet…
  

La Croix des MalheursLocalisation de la Croix des Malheurs (en orange, le tracé de l'ancienne route)
   

Une première croix de bois fut plantée là en 1887. Elle fut remplacée par une nouvelle, peinte en blanc et fichée dans un socle de ciment, telle qu’on la voit aujourd’hui. Il faut saluer ici le travail impressionnant de l’association S.O.S. Calvaires qui a restauré tant de calvaires, arceaux et chapelles du pays de Vallet.
  

La Croix des Malheurs de Vallet 3Un Sacré-Cœur a été ajouté à la croix par Gérard Biteau,
de l'association S.O.S. Calvaires

  

La plaque de bronze fut dévoilée par le Souvenir Vendéen le samedi 13 mai 2006. Ce jour-là, après une marche à travers les vignes depuis la Sauvionnière (qui conserve une intéressante chapelle elle aussi restaurée par S.O.S. Calvaire), les participants se rassemblèrent autour de la Croix des Malheurs. L’abbé Louis Hervouët, curé de Vallet, invita l’assistance à prier pour les victimes de la Révolution, avant de bénir la plaque. Jean de Malestroit, qui connaît si bien l’histoire du pays de Vallet, rappela ensuite les pages douloureuses de son histoire en 1793-1794. La journée se prolongea vers Le Landreau, en mémoire d’André Ripoche, puis vers le village de la Grolle, près de Rocheservière, où fut inaugurée une seconde plaque du Souvenir Vendéen.

Avec le temps la peinture blanche de la Croix des Malheurs s’est écaillée. Un projet est actuellement à l'œuvre pour une restauration complète du monument dont la maçonnerie du socle sera entièrement reprise.   
  

La Croix des Malheurs de Vallet 2

   
Téléchargez ici :


Sources :
– Jean de Malestoit, La Révolution à Vallet, Revue du Souvenir Vendéen, n°228, septembre 2004, pp. 24-25.
La journée du Souvenir Vendéen à Vallet et Rocheservière (samedi 13 mai 2006), Revue du Souvenir Vendéen, n°235, juin 2006, pp. 41-42.