Le Domaine de Vizille – Musée de la Révolution française propose, du 29 juin au 1er octobre 2018, une exposition dédiée à Louis XVII et à l’évolution de l’image de l’enfant martyr tout au long du XIXe siècle. 

Louis XVII_1

Louis XVII

Mort en 1795, à l’âge de 10 ans, dans la prison du Temple, Louis XVII n’a jamais vraiment régné sur la France. Si la destinée tragique du fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette continue d’échauffer l’imagination des amateurs de mystères historiques, elle a surtout inspiré de très nombreux artistes en France et dans le reste du monde entre la fin du XVIIIe et le début du XXe siècle. Aux premières représentations royalistes, qui tentent d’occulter les conditions de détention du jeune prince, succèdent les portraits doloristes de l’enfant martyr, victime expiatoire de la folie politique des adultes.

Tout en restant un sujet privilégié de l’iconographie contre-révolutionnaire, le sujet inspire de nombreux peintres romantiques attirés avant tout par la dimension spectaculaire de ce huis clos carcéral. Dans toute l’Europe, des artistes peignent, gravent et sculptent la captivité de Louis XVII, érigée en archétype pictural de l’innocence corrompue…

  • Heurs et malheurs de Louis XVII, arrêt sur images
  • Exposition du 29 juin au 1er octobre 2018
  • Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00.
  • Entrée gratuite.
  • Lien vers le site du Domaine de Vizille – Musée de la Révolution française