C’est la question qui sera peut-être résolue par une équipe de spécialistes en génétique basée à Nantes, qui travaille depuis plusieurs mois sur le projet « VaCaRMe » (Vaincre les maladies cardiovasculaires respiratoires et métaboliques). RCF Vendée a demandé des explications à l’un d’eux, le généticien Pierre-Antoine Gourraud. 

RCF Vendee

Grâce au réseau des établissements français du sang, cette équipe de chercheurs nantais a collecté et étudié l’ADN de plusieurs milliers de personnes du Grand Ouest, afin de caractériser la diversité génétique de ces populations. Selon l’un de ces scientifiques, le professeur Pierre-Antoine Gourraud, « notre diversité génétique est le reflet de l’histoire des migrations des populations, mais aussi des grandes réductions de population dues notamment aux épidémies ou aux guerres, comme celle qui a marqué notre région à partir de 1793 ».

Pour comprendre l’objet de ces recherches et leur portée historique, Thomas Cauchebrais a demandé au professeur Gourraud de nous en dire davantage dans Le Journal de la Vendée du 6 juillet 2018, diffusé sur RCF Vendée.

L’émission peut être réécoutée ici :