En complément de la liste de sites ouverts pour les Journées du Patrimoine, RCF Vendée propose quelques lieux méconnus rarement accessibles, en particulier la maison sablaise où se cacha le Père Baudouin en 1797 et le château de Pont-de-Vie, qui accueillit le synode de 1795, ainsi que Charette en 1796.    

Chateau de Pont-de-Vie

Pour en parler, Grégoire Moreau a reçu Geoffroy de Baynast, adjoint au maire à l’urbanisme de la ville des Sables-d’Olonne, et Fabrice Praud, adjoint au maire à la culture de la commune du Poiré-sur-Vie. 

Les Journées du Patrimoine ont lieu samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018

La maison dans laquelle le Père Baudouin se cacha à son retour d’exil le 15 août 1797, est sise au n°65 de la rue du Palais (1), aux Sables-d’Olonne. Elle sera ouverte à la visite libre et gratuite, samedi de 10h00 à 17h00 et dimanche de 15h00 à 18h00. 

Le château du Poiré-sur-Vie sera ouvert dimanche à partir de 15h00, sur réservation obligatoire auprès de la mairie (02.51.31.80.14). 

L’émission de RCF Vendée peut être réécoutée ici : 

  1. À l'angle de la bien nommée rue du Père Baudouin. Rappelons qu'un peu plus loin, au n°49 de la rue du Palais, une plaque du Souvenir Vendéen a été inaugurée le 14 septembre 2013 en mémoire des 129 insurgés vendéens guillotinés ou fusillés aux Sables-d'Olonne en 1793-1794. Leurs corps furent inhumés près de là, dans ce qui fut le cimetière de la Côte. Le calvaire qui en marquait l'emplacement a été démonté en 2013 et transféré au cimetière de la Renaie. (Revue du Souvenir Vendéen n°265, décembre 2013, pp. 41-44)