Dressée au centre du village de la Tullévrière, à Saint-Étienne-du-Bois, la chapelle des Martyrs du Bas-Poitou fut bâtie au plus fort de la Terreur, à l’époque où les Colonnes infernales ravageaient le Bocage. Elle fut bénie le 29 décembre 1794 par l’abbé Ténèbre, curé de Croix-de-Vie, qui fut à l’origine de sa construction. 

TullevriereLa construction de la chapelle de la Tullévrière en 1794
(vitrail de la chapelle, photo Chemins Secrets)

   

Curé de Croix-de-Vie depuis 1784, l’abbé Alexandre Ténèbre avait refusé le serment constitutionnel et, contraint de quitter sa paroisse en 1792, il s’était réfugié à la Tullévrière, un village très isolé de la paroisse de Saint-Étienne-du-Bois, non loin des Lucs-sur-Boulogne. 

Au début de l’année 1794, alors que des soldats républicains fouillaient les alentours, le prêtre persuada les habitants de ne pas quitter le village et de prier au pied du calvaire. Une vingtaine de personnes préfèrent cependant s’enfuir pour se cacher dans un bois tout proche ; c’est là que les Bleus les surprirent et les massacrèrent. La Tullévrière, en revanche, resta inviolée, ce qui ne fut hélas pas le cas des autres villages et du bourg de Saint-Étienne-du-Bois

Pour remercier Dieu d’avoir épargner ceux qui l’avaient prié, mais aussi pour honorer ceux qui avaient succombé sous le fer républicain, l’abbé Ténèbre demanda aux habitants du village d’ériger une petite chapelle, exemple unique d’édifice religieux construit en pleine Terreur. 

Cette chapelle fut bénie le 29 décembre 1794 comme on peut le lire sur ce document (1) : 

« Aujourd'huy, vingt-neuf du mois de décembre, l'an mil sept cent quatre-vingt-quatorze, et le deuxième du règne de Louis dix-sept, je soussigné, prêtre, curé de Croix-de-Vie, desservant de Saint-Étienne-du-Bois, et délégué de Monseigneur l'Illustrissime et Révérendissime Marie-Charles-Isidore de Mercy, évêque de Luçon, ai béni, à la prière des habitants du village de la Tullévrière, un petit oratoire, pour y remercier le Tout-Puissant de la protection particulière qu'Il leur a accordée en les préservant de l'incendie général, pour Luy offrir journellement leurs vœux et leurs prières pour la fin de la persécution et le recouvrement de la paix dans le Royaume, pour procurer à leurs frères, les habitants de la paroisse de Saint-Étienne-du-Bois, un lieu où ils puissent se rassembler pour y offrir de concert leurs prières communes au Seigneur et assister aux divins offices en attendant que l'église paroissiale soit réparée de manière qu'on y puisse célébrer décemment les saints offices, n'entendent nullement les habitants du village de la Tullévrière préjudicier en rien aux droits et intérêts du chef-lieu, ny se soustraire à la juridiction du curé de la ditte paroisse de Saint-Étienne-du-Bois, dans laquelle est situé le dit village de la Tullévrière, mais au contraire persuadés que, dans la circonstance malheureuse où ils se trouvent par la persécution cruelle qu'ils éprouvent, et n'ayant aucun lieu actuellement dans la paroisse qui y soit consacré pour y célébrer décemment les divins offices et s'y réunir avec tous leurs frères et par leurs prières communes appaiser la colère de Dieu qui, depuis plusieurs années, éclate sur ce Royaume, et principalement sur la province du Bas-Poitou, d'une manière si terrible, ils ont cru que la construction de leur oratoire, de l'entretien et des réparations duquel ils se chargent seuls sans que le reste de la paroisse y contribue en rien, seroit vüe favorablement de Monsieur leur curé dont ils connoissent le zèle pour la gloire de Dieu ; c'est pourquoi, les soussignés et autres habitants du susdit village m'ont prié de le bénir et de le consacrer à la plus grande gloire de Dieu sous la protection de la Très-Sainte Vierge Marie, mère de Dieu, et sous le nom et l'invocation des bienheureux martyrs du Bas Poitou, sauf le bon plaisir de Monseigneur l'Illustrissime et Révérendissime Marie-Charles-Isidore de Mercy, évêque de Luçon. »

(signé) Mathurin Braud, Jean Prineau, Pierre Tulèvre, Vincent Braud, Tullèvre, Pierre Braud, Louis Braud, Pierre Pénisson, André Barré, Jacques Braud, Jean Prineau fils, Pierre Prineau, Louis Rousseau, Ténèbre, prêtre, curé de Croix-de-Vie, desservant de Saint-Étienne-du-Bois et délégué de Monseigneur l'évêque de Luçon

Premier mémorial élevé en souvenir des victimes de la Révolution en Vendée, la chapelle de la Tullévrière fut aussi le premier édifice religieux à recevoir des vitraux commémoratifs de la Grande Guerre de 1793. 
   

  1. Laurent Charrier, Canton de Palluau. Les chapelles de notre campagne, Le Jarosset, 2016, pp. 65-70. 

Les chapelles de notre campagne