L’abbé Chatry célébrera samedi 2 mars 2019, en la chapelle de la Tullévrière, une messe en mémoire des habitants de ce village de Saint-Étienne-du-Bois (Vendée), massacrés par les Colonnes infernales il y a 225 ans. 

TullevriereLa chapelle de la Tullévrière reçut les tout premiers vitraux commémoratifs des Guerres de Vendée. Ils furent réalisés en 1892 par un maître verrier nantais, de la maison Meuret-Lemoine (photos Chemins Secrets).
   

À l’époque où plusieurs colonnes républicaines déferlaient sur le bocage tout autour de la Tullévrière, l’abbé Ténèbre, qui avait trouvé refuge dans ce village isolé, demanda à ses fidèles d’y rester à l’abri et de prier ensemble au pied du calvaire. Une vingtaine de personnes préféra cependant s’enfuir et se cacher dans un bois tout proche. C’est là que les Bleus les surprirent et qu’ils les massacrèrent ; alors que ceux qui étaient demeurés aux côtés de l’abbé Ténèbre échappèrent à la traque infernale. 

Les noms des victimes de ce massacre du 1er mars 1794 ont été consignés par La Maraîchine normande, dans son martyrologe de Saint-Étienne-du-Bois (n°6130 à 6151) :

  • Jacques Barré
  • Jeanne Vincent, sa femme
  • Marie et Marie-Anne, leurs filles
  • Pierre et Jean, leurs fils
  • Jeanne Pénisson, leur bru
  • Les deux enfants d'André Barré et de la dite Pénisson
  • Marie Orceau, leur servante, fille de Jacques et de Françoise Loiseau
  • Anne Braud, épouse de Jean Prineau, 48 ans
  • René Devineau, époux de Jeanne Arnaud, 50 ans
  • Jeanne-Catherine, fille de Jean Prineau et d'Anne Braud, 7 ans
  • Jeanne, fille de Pierre Prineau et de Jeanne Braud, 55 ans
  • Marie-Anne Tulièvre, fille de Pierre et de Françoise Tulièvre, 30 ans
  • Marie Boucard, veuve de Pierre Braud, 50 ans
  • Joseph Braud, époux d'Anne Prineau, 45 ans
  • François Ballays
  • Jacques Orceau
  • Françoise Tulièvre
  • Jeanne Garreau
  • Étienne Piberne
  • Pierre Braud, fils de feu Pierre et Marie Charrier, 60 ans

Pour remercier Dieu d’avoir épargner ceux qui l’avaient prié, mais aussi pour honorer ceux qui avaient succombé sous le fer républicain, l’abbé Ténèbre demanda aux habitants du village d’ériger une petite chapelle, exemple unique d’édifice religieux construit en pleine Terreur. Celle-ci fut bénie lorsqu’une première messe y fut célébrée le 29 décembre 1794

Deux messes du souvenir en 2019

225 ans après le massacre du 1er mars 1794, une messe sera à nouveau célébrée dans cette chapelle samedi prochain, 2 mars 2019, à 16h00, par l’abbé Chatry. 

Cette commémoration sera renouvelée le 24 décembre 2019, pour se souvenir de la messe de minuit que l’abbé Ténèbre célébra à la Tullévrière en 1794.