Le n°23 de Recherches vendéennes consacre l’essentiel de son sommaire à l’histoire des diocèses de Luçon et de Maillezais, depuis leur création en 1317 jusqu’au XXe siècle. Plusieurs articles couvrent la période révolutionnaire. 

En 1317, deux évêchés furent érigés dans l'actuelle Vendée par démembrement du diocèse de Poitiers : Maillezais et Luçon. Le premier, dont le siège se confondait avec une brillante abbaye, ne résista pas aux guerres de Religion. Le second a survécu à bien d'autres accidents : atonie de la cité épiscopale par rapport aux autres centres urbains, Révolution et réorganisation concordataire... 

Recherches vendeennes 23

Successivement marquée par une forte présence protestante, la gloire de Richelieu, une tendance janséniste et les prédications du Père de Montfort, cette histoire ne devint singulière qu'avec le soulèvement de 1793. Avoir cherché à maîtriser la violence lorsque son déchaînement était aveugle, a donné à toute une population les clefs de son avenir en fondant une extraordinaire vitalité. Celle-ci transforma le diocèse en un bastion indéfectible où se sont renouvelées l'expression de la foi et celle de la religiosité, jusqu'aux retournements de la fin du XXe siècle. 

Les différentes contributions de ce volume balayent ces sept siècles d'histoire en multipliant, les éclairages, tant sur l'Église que sur la Vendée. On n'avait pas réuni depuis longtemps autant d'articles et de publications de documents de toute époque sur ce sujet, de la bulle créant les diocèses au XIVe siècle jusqu'au « votum » déposé par Mgr Cazaux au concile de Vatican II. L'histoire, l'histoire de l'art et de l'architecture ne sont pas oubliées, ni même la théologie illustrée ici par la conception prophétique du Père Baudouin (1765-1835) vis-à-vis des Juifs de son temps. Par ailleurs le regard jeté sur le clergé constitutionnel offre une vision peu commune de la Révolution. 
   

Recherches vendéennes n°23, 2017-2018, en vente au siège de la Société d’émulation de la Vendée, aux Archives départementales, 14 rue Haxo 85500 La Roche-sur-Yon, prix unitaire : 26 € (pour un envoi postal, ajouter 8 € de port)