Les éditions nantaises Ars Magna ressortent ce mois-ci un roman historique sur Les Cathelineau, écrit au XIXe siècle par Anne-Albe-Cornélie de Beaurepaire. La Revue du Souvenir Vendéen avait présenté cette publication parue la première fois en 1847. 

Les CathelineauLa première page de la première édition du roman historique Les Cathelineau en 1847 et la photographie de l'auteur, Anne-Albe-Cornélie de Beaurepaire, comtesse d'Hautefeuille 
   

Ce roman avait en effet été exhumé par Michel Chatry, qui en avait trouvé le texte, signé par une certaine « Anna Marie », dans un recueil périodique du Correspondant de 1847 (1). L’ancien président du Souvenir Vendéen en avait donc proposé la recension dans un article paru en 2017 dans la Revue de l'association (2). 

Après avoir reconstitué le portrait de l’auteur, Anne-Albe-Cornélie de Beaurepaire, comtesse d’Hautefeuille (1789-1862), il avait retracé le parcours de l’héroïne, Mme d’Aunis, entraînée en pleine insurrection vendéenne aux côtés de Jeannic, la sœur de Jacques Cathelineau, et avait recherché le lien qui pouvait unir la femme de lettres à cette modeste mais illustre famille des Mauges. 

En conclusion de son article, Michel Chatry estimait que ce roman historique mériterait d’être réédité. C’est chose faite aujourd’hui grâce aux éditions Ars Magna
   

Anne-Albe-Cornélie de Beaurepaire, comtesse d’Hautefeuille, Les Cathelineau, Éditions Ars Magna, Le Lys rouge, 310 pages, 30 € (lien sur l'image ci-dessous)  

Les Cathelineau   


Notes : 

  1. L’éditeur Charles Douniol le publia à nouveau en 1855. 
  2. Michel Chatry, « Les Cathelineau », un roman historique de 1847, Revue du Souvenir Vendéen n°280 (automne 2017), pp. 35-38.