Patrimoine remarquable de la commune de La Chapelle-Largeau, le site de Pyrôme est réputé pour ses impressionnants rochers de quartz blanc qui émergent du sol au sommet de cette colline. On y trouve aussi un vieux moulin ruiné portant la date de 1796.

Pyrome 7Le moulin de Pyrôme (on distingue nettement la date de 1796 sur le linteau)
  

Les légendes courent sur ces rochers protégés par un bois et par des landes de genêts, de bruyères et d’ajoncs. On raconte qu’ils seraient tombés de la « dorne » (le giron) de la fée Mélusine, tandis que celle-ci s’en allait bâtir Pouzauges. L’endroit propice au mystère grouillerait de farfadets et autres lutins. Il en est même qui garderaient un trésor caché sous un énorme blog de pierre qui se soulèverait à minuit la veille de Noël. Libre à chacun de se saisir de cet or, à condition toutefois de céder sa place au Paradis.

Plus prosaïquement, ces rochers de quartz furent exploités comme carrière depuis l’occupation romaine. Cette activité, dont on trouve la trace dans des archives datées de 1704, se poursuivit au XIXe siècle pour l’empierrement des routes et chemins. Le classement du site le 8 juin 1909 au titre des monuments naturels des Deux-Sèvres le sauva de la disparition.
  

Pyrome 4Les rochers de Pyrôme

Pyrome 5  

Un moulin reconstruit dès la fin de la Grande Guerre de Vendée

L’autre élément remarquable de Pyrôme se situe à une centaine de mètres de là. Un moulin ruiné se dresse au sommet de la colline (à 199 m) depuis 1780. Mais il fut incendié, probablement lors du passage de la colonne infernale du général Boucret par le bourg de Moulins, tout proche, le mercredi 22 janvier 1794. Il fut reconstruit dès la fin de la guerre, en 1796, comme l’indique la date gravée dans le linteau de granit au-dessus de sa porte.

Abandonné depuis 1920, il tomba à nouveau en ruine et se serait effondré à coup sûr si l’association Le site de Pyrôme n’œuvrait pas à sa sauvegarde. Les anciennes pièces de machinerie furent retirées et l’intérieur entièrement nettoyé. Les murs du moulin furent également renforcés pour prévenir tout risque d'écroulement. De grands travaux ont été lancés depuis 2017, avec le soutien de la ville de Mauléon et de professionnels du bâtiment. À terme, la restauration du moulin devrait intégrer un escalier en colimaçon à l’intérieur et une plateforme rehaussée à son sommet, pour offrir un belvédère exceptionnel sur le bocage alentour.
  

Pyrome 1Un têtard sur le chemin du moulin 

Pyrome 3Le moulin de Pyrôme dans son état actuel

Pyrome 2Détails des fenêtres

PyromeLe linteau gravé portant la date de 1796

Pyrome 8Les panneaux expliquant l'histoire du moulin et les projets de restauration