La disparition du panneau explicatif installé par la commune de L’Oie sur le site de la célèbre bataille de la Guérinière (19 mars 1793), celle qui donna son nom à la Guerre de Vendée, avait été signalée en mars dernier. Ce panneau utile au promeneur a été restitué à l’identique.

La Gueriniere 2Le panneau sur le site de la bataille de la Guérinière ou de Gravereau
  

Profitons-en pour rappeler que cette bataille de la Guérinière ou de Gravereau est – hélas encore aujourd’hui – appelée à tort « bataille de Pont-Charrault ». Voici une petite carte qui permet de distinguer les différents ponts attachés à l’histoire des Guerres de Vendée. Elle localise également l’affrontement du 19 mars 1793 entre, d’une part les Vendéens commandés par Charles-Aimé de Royrand et Louis-Célestin Sapinaud de La Verrie, d’autre part l’armée républicaine du général Marcé (1) :

La Gueriniere 1Localisation du théâtre de la bataille du 19 mars 1793, ainsi que du Pont-Charron et du Pont-Charrault, trop souvent confondus

La Gueriniere 5Le site commémoratif de la bataille de la Guérinière ou de Gravereau
avec la nouvelle croix du Souvenir Vendéen à l'arrière-plan

La Gueriniere 3Cette croix a été entièrement reconstruite en 2017
pour remplacer l'ancien monument très dégradé
(2)

La Gueriniere 4La plaque de l'ancienne croix a été conservée et restaurée par le Souvenir Vendéen
  


Notes :

  1. Pour en savoir plus sur cette bataille, voir : Auguste Billaud et Jean d'Herbauges, 1793, la guerre au Bocage vendéen, Éditions du Choletais, 1993, pp. 97-110 ; Édipro, 2015 (édition disponible auprès des Éditions du Choletais), pp. 107-120.
  2. La bénédiction de la nouvelle croix a eu lieu le samedi 10 juin 2017. Le compte rendu du cette journée figure dans la Revue du Souvenir Vendéen n°279 (été 2017), pp. 48-57, et l'article sur la reconstruction du monument en quatrième de couverture du même numéro.