Le Musée d’Art et d’Histoire de Cholet accueille depuis la mi-décembre une superbe exposition dédiée à deux sculpteurs choletais, François Biron et Fernand Dupré, dont la vie et les œuvres nous livrent tout un pan de l’histoire locale.

Biron et Dupre 1  
François-Marie-Stanislas Biron (1849-1926) et Fernand-Jules Dupré (1879-1970) ont façonné, de la fin du XIXe au milieu du XXe siècle, une partie remarquable du patrimoine choletais. Leurs carrières sont liées et se chevauchent dans le temps : Biron monta en 1885 son propre atelier, où il reçut huit ans plus tard comme apprenti le jeune Dupré, alors âgé de 14 ans. Ce dernier héritera des activités de son patron, mort en 1926, et les poursuivra dans le funéraire.

L’atelier de Biron profita de l’élan de construction qui marqua Cholet et ses environs en ce temps-là. La pierre de nombreux édifices en porte l’empreinte, que ce soit l’ancien théâtre municipal de Cholet inauguré en 1886 (hélas incendié en 1949), la Caisse d’épargne (1896-1897) ou encore le regretté hôtel Pellaumail au splendide décor sculpté (1897-1900).

Il prit en outre une part active à de nombreux chantiers de reconstruction d’églises dans les Mauges lancés à cette époque du catholicisme triomphant, à commencer par Notre-Dame de Cholet pour laquelle Biron réalisa la chaire, les fonts baptismaux, la statue de la Vierge du portail occidental et bien d’autres ornements. Dupré en fera autant pour une autre église de la ville, le Sacré-Cœur, dans les années 1940.

On leur doit également des monuments commémoratifs, comme le tombeau de Jacques Cathelineau sculpté par Biron et placé dans l’église du Pin-en-Mauges, et bien sûr, après la Grande Guerre de 14-18, plusieurs monuments aux morts commandés par des communes des Mauges et de Vendée.
  

Biron et Dupre 2L'atelier de sculpture, au début de l'exposition
  

Pour découvrir l’histoire méconnue de ces deux artistes talentueux, l’exposition mise en place au Musée d'Art et d'Histoire s’articule autour de plusieurs espaces : d’abord l’atelier de sculpture, qui présente la formation et le travail de Biron et Dupré, puis leurs commanditaires ; plus loin, après un passage aménagé à travers un échafaudage évoquant un chantier en façade de l'église Notre-Dame de Cholet (mais aussi les risques du métier de sculpteur), le visiteur découvre leurs réalisations : les bâtiments civils (et notamment la maison insolite de Dupré), les monuments commémoratifs et religieux. Le parcours s’achève par la vie sociale active de ces deux personnalités ; Biron fut d’ailleurs le premier conservateur du Musée de Cholet en 1885.
  

Biron et Dupre 3Passage par un échafaudage de l'église Notre-Dame de Cholet
 

L’exposition vaut le déplacement à plus d’un titre : pour sa qualité pédagogique, pour la mise en scène soignée des sculptures, tableaux et autres objets, et pour le plaisir de se plonger dans une page de l’histoire choletaise particulièrement enrichissante. Ajoutons enfin qu’un écran tactile permet de localiser les œuvres de Biron et Dupré sur un plan de Cholet (également imprimée sur un dépliant), ce qui s’avère utile pour prolonger cette visite par une balade instructive à travers la ville.

Dépêchez-vous, l’exposition Biron & Dupré, sculpteurs ne sera visible au Musée d’Art et d’Histoire de Cholet (27 avenue de l'Abreuvoir) que jusqu’au 2 février 2020 !

Visites guidées le samedi 28 décembre 2019 (15h), samedi 18 janvier (15h) et dimanche 2 février 2020 (15h). Ateliers pour les enfants les vendredis 27 décembre 2019 et 3 janvier 2020, de 10h00 à 12h00 pour les 6-8 ans ; de 14h30 à 16h30 pour les 9-12 ans. L’entrée est gratuite le samedi du 1er octobre au 31 mai.
  


 

CathelineauLe tombeau de Cathelineau, érigé en 1896 dans l'église Saint-Pavin du Pin-en-Mauges, demeure l'une des plus belles œuvres du sculpteur choletais, François-Marie-Stanislas Biron. Une copie en plâtre du médaillon à l'effigie d'Henri de Cathelineau, petit-fils du généralissime vendéen, visible sur le côté droit du monument, est présentée dans l'exposition.