Comme chaque année le premier dimanche de février, une messe sera célébrée demain en la chapelle Saint-Louis des Martyrs d’Avrillé, près d’Angers, à la mémoire des milliers de victimes exécutées en ces lieux sous la Terreur.

AvrilleDétail d'un vitrail de la chapelle Saint-Louis du Champ des Martyrs d'Avrillé : l'exécution de Madame Saillant d'E(s)pinatz et de ses filles, le 1er février 1794
  

Du 12 janvier au 16 avril 1794, entre deux et trois mille personnes, dont un grand nombre de femmes, la plupart originaires des Mauges, ont été fusillées à Avrillé, aux portes d’Angers, dans l’enclos de l’ancien prieuré de la Haie-aux-Bonshommes. Parmi ces victimes exécutées en haine de la foi, 99 ont été béatifiées par le Pape Jean-Paul II le 19 février 1984 : 7 prêtres, 6 religieuses et 86 laïcs. La plus jeune avait 23 ans, la plus âgée 73 ans.

L’Association des Descendants des Martyrs d’Avrillé organise demain, dimanche 2 février 2020, une messe en mémoire de ces victimes de la Terreur. Elle sera célébrée à 11h00, en la chapelle Saint-Louis de la Haie-aux-Bonshommes (2 avenue Jean Lurçat, à Avrillé).

À la recherche d'une nouvelle cloche

Deux nouvelles concernent l'entretien du site de la Haie-aux-Bonshommes : d'une part, les buis qui entouraient les fosses dans lesquelles furent inhumées les victimes des fusillades ayant dépéri par la maladie, de nouveaux ont été plantés, l'association ayant participé pour moitié au financement.

D'autre part, une cloche s'est brisée lors de son installation sur le campanile, car le support n'a pas résisté. L'association est donc à la recherche d'une nouvelle aux dimensions suivantes : 45 cm de diamètre et 60 cm de hauteur, avec une tête en couronne. Si vous êtes en mesure d'apporter votre aide, merci d'envoyer un message qui sera transmis aux intéressés.