29 mai 2021

Les fusillades du Port de l’Ancre, à Angers (2e partie)

On a vu dans la première partie de cet article comment les Vendéens capturés aux alentours d’Angers après le siège de la ville, les 3 et 4 décembre 1793, ont été conduits au Port de l’Ancre pour y être fusillés sans jugement. Il reste à situer le lieu de ces exécutions. Localisation des toponymes cités (plan d'Angers de 1792, BnF)(Cliquez sur les images pour les agrandir)    Les anciens plans d’Angers du XVIIIe et du tout début du XIXe siècle (1) mentionnent le Port-Ayrault, le Port-Boisnet,... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 18:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 mai 2021

Les fusillades du Port de l’Ancre, à Angers (1re partie)

Tout le monde connaît le Champ des Martyrs d’Avrillé comme lieu d’exécution de masse des prisonniers vendéens à Angers au début de l’année 1794. Il fut cependant précédé par un autre site, plus proche de la ville : le Port de l’Ancre. Plaque de la rue du Port de l'Ancre à Angers (photo Guy Jacob)   Les exécutions à Angers sous la Terreur eurent lieu principalement sur la place du Ralliement pour la guillotine, qui trônait devant l’actuel théâtre ; au Champ des Martyrs (1) et au Port de l’Ancre pour les... [Lire la suite]
21 mai 2021

Inventaires des rues vendéennes : Cugand (85)

Située à l’extrémité nord-est du département de la Vendée, dans ce qui fut jadis les Hautes Marches communes entre Anjou, Bretagne et Poitou, la commune de Cugand ne possède qu’une rue vendéenne… mais quelle rue ! Cette petite rue d’une centaine de mètres prolonge la rue des Bouffardières jusqu’à celle du Beau Soleil. Elle ne porte pas le nom de La Rochejaquelein, Charette ou Cathelineau, ni d’une personnalité locale à l’époque révolutionnaire, mais celui des Martyrs vendéens. On pourrait y adjoindre la rue de la... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mai 2021

15 mai 1815, le tocsin sonne pour une nouvelle guerre

Le retour de Napoléon en mars 1815 ne souleva pas la Vendée, en dépit des efforts du duc de Bourbon. Son annonce prit le camp royaliste au dépourvu et ce n’est qu’au mois de mai qu’éclatèrent les premiers troubles. Localisation de La Chapelle-Basse-Mer sur la carte de la guerre de 1815 au sud de la Loire    La nouvelle du débarquement de Napoléon à Golfe-Juan, le 1er mars 1815, parvint à Paris quatre jours après. Constant de Suzannet, ancien officier de l’armée de Charette, se rendit aussitôt... [Lire la suite]
10 mai 2021

Les cloches englouties en 1793

Les histoires de cloches englouties ont suscité de nombreux récits transmis le plus souvent par la tradition orale. Les rivières vendéennes en recèlent quelques-unes, la plupart jetées à l’eau en 1793. Les trois cloches de l'église de La Réorthe ont connu un destin mouvementé pendant la Révolution    Le patrimoine campanaire a payé un lourd tribut à la Révolution française. Dès le mois d’avril 1791 on eut recours aux cloches pour pallier la pénurie de métal destiné à frapper monnaie. Les réquisitions... [Lire la suite]
06 mai 2021

La venelle du « marquis de Grignon » à Pouzauges

L’inventaire des rues vendéennes est vite fait à Pouzauges. On n’y trouve aucun chef insurgé, ni aucun notable de l’époque révolutionnaire, pas même le fameux curé Dillon. Il faut s’égarer dans les venelles aux abords du vieux donjon pour trouver la trace du « marquis de Grignon ». La plaque de la « venelle du marquis de Grignon », ainsi désignée alors qu’aucun membre de la famille ne porta le titre de marquis de Grignon, mais plutôt marquis de Pouzauges.     La famille... [Lire la suite]