Le temps va manquer pour profiter de tous les sites ouverts au public dans les Mauges à l’occasion des Journées du Patrimoine qui auront lieu cette année le samedi 18 et le dimanche 19 septembre.

La Tour de la Bouere 2La plaque du Souvenir Vendéen à l'entrée du chemin menant à la Tour de la Bouëre, ouverte exceptionnellement dimanche prochain
   

Parmi tous ces sites, il s’en trouve quelques-uns dont l’histoire est liée aux Guerres de Vendée :

À Beaupréau, deux visites commentées des vitraux de l’église Notre-Dame seront proposées dimanche à 14h30 et 16h30. Dans ce vaste décor verrier historié de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, plusieurs scènes évoquent la Grande Guerre de 1793, en particulier une grande baie ornée des généraux vendéens. Les visites libres seront aussi possibles de 14h00 à 19h00.

À Chanzeaux, le presbytère accueillera une exposition de photos, samedi et dimanche de 10h00 à 18h00. Cette bâtisse du milieu du XVIIIe siècle hébergeait à l’époque de la Révolution Mathias-Pierre-Jean Blondel de Rys, curé de la paroisse depuis 1760. Réfractaire au serment constitutionnel, ce dernier fut arrêté le 4 avril 1792, incarcéré à Angers, puis déporté en Espagne. Il fut chaleureusement accueilli à son retour par toute la population qui était venue à sa rencontre sur la route d’Angers – comme le décrit une fresque dans l’église de Chanzeaux – et mourut peu après en 1800. Théodore de Quatrebarbes rapporte que l’abbé Blondel de Rys avait retrouvé son presbytère meublé comme à son départ. C’était l’une des rares maisons échappées de l’incendie de 1794, et son aspect n’a guère changé depuis lors.

À Chanzeaux également, une visite originale du château est proposée cette année. Elle se fera de nuit (samedi de 21h00 à 23h00), avec des illuminations à l’extérieur et à l’intérieur du bâtiment, afin de mettre en valeur son architecture néogothique signée René Hodé. Cette offre est payante (15 € par adulte, gratuit pour les moins de 18 ans) à réserver ici. Naturellement, le château reste ouvert à la visite en journée, samedi et dimanche de 14h30 à 18h00, avec la présentation en lumière de la superbe galerie de portraits, où l’on peut voir deux scènes évoquant le drame des Vendéens au Mans en décembre 1793 (samedi et dimanche de 14h30 à 18h00, tarif adulte 5 €, gratuit pour les moins de 18 ans).

À Jallais, sur la route de La Poitevinière, ne manquez pas la Tour de la Bouëre, vestige du château d’un officier de l’armée d’Anjou et d’une célèbre mémorialiste des Guerres de Vendée. Accessible dimanche de 10h00 à 18h00, grâce au travail de l’association Il était une fois la Bouëre, qui commentera la visite. L'endroit se situe sur la route de Jallais à La Poitevinière (D15), dans un chemin sur la droite en suivant « la Grande Bouère ».

La Tour de la Bouere 1La Tour de la Bouëre sera ouverte au public dimanche
(photo de l'association
Il était une fois la Bouëre)
   

À Melay, une visite historique de la commune (samedi et dimanche) inclut bien évidemment la Chapelle des Martyrs, au centre du cimetière. Elle abrite les restes des habitants, essentiellement des femmes, massacrés le 25 janvier 1794 lorsque la colonne du général Crouzat passa dans le bourg. On n’oubliera pas de passer devant le presbytère, où se tenait le « tribunal » qui jugea ces victimes, et la stèle érigée en 1978 en leur mémoire.

Chapelle des Martyrs de MelayLa Chapelle des Martyrs de Melay
    

À Neuvy-en-Mauges, sur la route de La Jumellière, la visite du jardin et des extérieurs du manoir de l’Aunay-Gontard sera menée par le propriétaire des lieux qui racontera l’origine de cette seigneurie, la reconstruction du bâtiment au XVIIIe siècle, et son rôle de poste de surveillance tenu par un lieutenant de Stofflet nommé Quesson, qui eut un rôle dans le rapprochement entre le général vendéen et celui qui devint son éminence grise, l’abbé Bernier. L’Aunay-Gontard sera accessible au public le samedi de 14h00 à 18h00 et le dimanche de 14h00 à 17h00.

Aunay-GontardL'Aunay-Gontard à Neuvy-en-Mauges
   

À Saint-Florent-le-Vieil, le musée d’histoire locale a pris ses quartiers à la Ferme des Coteaux, au sommet de la ville. On y trouve une belle collection d’objets, tableaux, gravures, affiches, etc., qui racontent les Guerres de Vendée de 1793 à 1832. L’exposition mobile du Souvenir Vendéen la complète en offrant un parcours pédagogique pour situer les différentes périodes de cette épopée. Le site est ouvert au public samedi et dimanche, de 14h30 à 18h00. À noter qu'une visite commentée de Saint-Florent-le-Vieil se déroulera dimanche de 15h00 à 17h00 au départ de l'esplanade du Montglonne.

À Torfou, une visite guidée avec des animations costumées empruntera une partie du circuit inauguré en 2017 sur le thème de la victoire vendéenne du 19 septembre 1793 et permettra de situer les temps forts de cette grande bataille. Le départ aura lieu devant le monument aux morts, place Clemenceau, samedi de 14h30 à 17h30. Réservation au 06.73.19.48.97 ou par courriel : torfoulabataille@gmail.com

TorfouLe premier panneau du circuit de la bataille de Torfou
   

Profitez aussi de superbes panoramas sur les Mauges depuis des sites comme le château de Piédouault à Jallais, sur la route de Beaupréau (extérieurs accessibles dimanche de 10h00 à 18h00) ou le clocher de La Varenne qui offre une vue dégagée sur la vallée de la Loire jusqu’à Nantes (accessible dimanche de 16h00 à 18h30).

Retrouvez la liste des sites sur Ôsez Mauges.