C’est une grande première : le château du Boistissandeau sera ouvert à la visite dimanche, dans le cadre des Journées du Patrimoine. On pourra y découvrir à la fois ses intérieurs et ses jardins à la française.

Le BoistissandeauLe château du Boistissandeau, côté cour, et la plaque commémorant le massacre de Madame de Hillerin et de ses filles en 1794
   

Cette magnifique demeure vaut le détour pour son architecture des XVIe et XVIIe siècles, ses jardins étagés sur le coteau du Petit-Lay, mais aussi son décor intérieur dont on pourra enfin profiter dimanche prochain. Clou de la visite, la cheminée monumentale rapportée du château du Cazeau au May-sur-Èvre, arbore une profusion de détails sculptés.

Épargné par les destructions des Guerres de Vendée, le Boistissandeau fut le théâtre du massacre de sa propriétaire, Madame de Hillerin, et de ses deux filles, par des hussards républicains le 31 janvier 1794. Le souvenir de ce drame est conservé sur une plaque dans la cour intérieure et dans un vitrail de Van Guy réalisé par Degas en 1957 dans la chapelle.

Le Boistissandeau fut aussi le siège du quartier général de la division de Mouchamps, principale composante de l’armée du Centre, comme on le lit dans les souvenirs de Béjarry.

Situé sur la route des Herbiers à Saint-Paul-en-Pareds et Mouchamps, le château sera ouvert le dimanche 19 septembre 2021, de 10h00 à 19h00. Des visites commentées sont proposées à 11h00, 14h00, 15h30 et 17h00, au départ de la chapelle (passe sanitaire obligatoire). 

L’association Couleurs Boistissandeau annonce également un marché d’une vingtaine de producteurs locaux installés dans les jardins du château, une animation musicale, une cueillette de fruits, etc. Bar et petite restauration sur place. 

Boistissandeau