Une cérémonie s’est tenue samedi sur le Mont des Alouettes, afin de rendre hommage à Pierre Gréau, décédé il y a deux semaines. C’est l’occasion de rappeler que cet historien de la Vendée fut aussi le descendant direct d’un combattant de la Grande Guerre de 1793, dont il portait le même prénom.

Mont des Alouettes 11Le rassemblement s'est tenu devant la Croix de Louis XVI, sur une parcelle du Mont des Alouettes que l'A.R.L.V. avait acquise en 1988.
    

Une trentaine de personnes ont répondu à l’appel lancé par l’A.R.L.V. (Association Royaliste et Légitimiste de Vendée) à un rassemblement sur le Mont des Alouettes pour honorer la mémoire de Pierre Gréau. Des représentants de chacune des associations, dont l’historien était un membre actif (1), se sont succédé pour évoquer son souvenir, son engagement et sa disponibilité, ses talents d’orateur et de conférencier servis par une voix puissante, ses travaux de chercheurs et son œuvre publiée, sans oublier la marche de mille kilomètres qu’il fit en 2003 sur les traces de la Virée de Galerne (2).

On pourrait aussi rappeler que ce « Brigand du Roi », comme l’un des intervenants l’a qualifié, était aussi le descendant d'un combattant de la Vendée qui s’appelait, comme, lui, Pierre Gréau. Celui-ci était né le 7 octobre 1767 à Aubigny, de l’union de Jean Gréau et Catherine Robelin. Avant la Révolution, il était métayer du château de la Domangère, à Nesmy, propriété de Charles-Auguste de La Voyrie.

Pierre Gréau accompagna ce dernier lors de la prise d’armes du printemps 1793 (3), au sein de la compagnie de Nesmy, commandée par Charpenteau de Rambourg et attachée à l’armée de La Roche-sur-Yon, que menaient William Bulkeley et Jean-René de Chouppes (4). Lorsque les soldats républicains de Mieszkowki investirent cette région à la fin du mois d’août 1793, M. de La Voyrie quitta la Domangère avec sa femme, Marie-Élisabeth de Lestang, son fils aîné Charles-Auguste âgé de 12 ans, et fille Delphine âgée de 5 ans (5). La famille passa la Loire le 18 octobre avec l’armée vendéenne et les milliers de civils qui fuyaient les exactions des Bleus. Elle était accompagnée par huit combattants de Nesmy, dont Pierre Gréau, qui parviendra à rentrer en Vendée (6).

Après la Révolution, Pierre Gréau se maria aux Moutiers-les-Mauxfaits, le 20 messidor an VIII (9 juillet 1800), avec Anne Querion, dont il eut deux fils : Louis (1800-1858) et Jean (1803-1853). Celui-ci eut un fils prénommé Pierre (1829-1901), l’arrière-arrière-grand-père de notre Pierre Gréau (1948-2021). L’aïeul combattant vendéen mourut quant à lui le 9 mai 1809 à Saint-André-d’Ornay, lui aussi trop tôt pour avoir pu assister au retour de son roi.
   


Notes :

  1. Outre le bureau de l’A.R.L.V. auquel il appartenait, Pierre Gréau était vice-président du Souvenir Vendéen. Il était aussi adhérent de l’association des Amis de Legé et de l’U.N.C. Antigny qui étaient présentes samedi.
  2. Pierre Gréau, La Virée de Galerne, à pied, 210 ans après : 18 octobre-20 décembre 2003, Revue du Souvenir Vendéen n°226 (mars 2004), pp. 23-31.
  3. A.D. 85, L 1061.
  4. Réponse à la question n°228, Revue du Souvenir Vendéen n°162 (mars-avril 1968), p. 53.
  5. Lettre de Vérité pour la Vendée, n°40 (janvier 2015), p. 3.
  6. Contrairement à Charles-Auguste de La Voyrie qui fut tué pendant la campagne d’outre-Loire, à la bataille du Mans, le 12 ou 13 décembre 1793. 
       

Quelques photos de la cérémonie de samedi :

Mont des Alouettes 1Le rassemblement devant la Croix de Louis XVI

Mont des Alouettes 2

Mont des Alouettes 3

Mont des Alouettes 4La présentation de la cérémonie par Pascal Théry, président de l'A.R.L.V.

Mont des Alouettes 5

Mont des Alouettes 6Olivier du Boucheron, président du Souvenir Vendéen

Mont des Alouettes 8Xavier de Moulins, vice-président du Souvenir Vendéen

Mont des Alouettes 9Évocation de l'œuvre de Pierre Gréau par Jean-Claude Desmars

Mont des Alouettes 10François Jaspart, vice-président et trésorier de l'association La Vendée historique à Cheval

Mont des Alouettes 12Le « Save Regina » entonné à la fin de la cérémonie

Mont des Alouettes 13Pierre Gréau a financé personnellement la restauration de la Croix de Louis XVI en 2020.