La maison Rossini organise les 20 et 21 avril 2022 une vente d’autographes dont l’essentiel des lots concerne la période révolutionnaire. Chose rarissime, le catalogue recèle un nombre impressionnant de pièces signées de la main des principaux chefs vendéens.

273 CathelineauUn billet signé de la main de Jacques Cathelineau (lot n°273)
   

Voici quelques lots qu’on peut retenir ici :

N°264 : Une lettre de Louis-Marie de Salgues de Lescure, l’un des rares documents à porter sa signature, datée de 1792 (1.000 à 1.500 €) ;

N°269 : Une lettre signée par Jean-Baptiste de Couëtus, René-François Souchu, et son adjoint Jean Péraud, à Machecoul le 27 mars 1793, adressée « à nos frères & amis aristocrates de Bouin » (1.000 à 1.200 €) ;

N°273 : Un billet comme on n’en voit jamais en salle de ventes, signé de la main de Jacques Cathelineau le 2 avril 1793 (1.500 à 1.800 €) ;

N°275 : Une très rare lettre de Charles de Bonchamps, écrite à Saint-Florent-le-Vieil le 6 avril 1793, concernant les contributions et l’annulation de la vente des biens nationaux (2.000 à 2.500 €) ;

N°284 : Une lettre signée par Jean-Baptiste Joly, l’un des premiers généraux de la Vendée, adressée en avril 1793 à William Bulkeley, chef de la division de La Roche-sur-Yon (1.000 à 1.500 €) ;

N°318 : Un billet exceptionnel signé de la main de Jean-Nicolas Stofflet (illustration ci-dessous), à Maulévrier le 17 août 1793 (1.200 à 1.500 €) ;

318 StoffletLot n°318
   

N°445 : Une lettre de Louis de Frotté, général en chef de la Chouannerie normande, adressée à Charlotte Atkyns, relative à une tentative pour délivrer Louis XVII (1.200 à 1.500 €) ;

N°461 : Un manuscrit de la proclamation de Stofflet datée du 25 janvier 1795, auquel est jointe une affiche imprimée annonçant la condamnation à mort de Stofflet et de ses compagnons d’armes à Angers le 25 février 1796 (400 à 500 €) ;

N°477 : Une lettre de Charette rédigée le 8 mai 1795, après les traités de paix de La Jaunaye et de Saint-Florent-le-Vieil (1.500 à 2.000 €) ;

N°498 : Plusieurs lettres écrites par l’abbé Bernier à l’attention de Stofflet, au printemps 1795 (1.000 à 1.200 €) ;

N°508 : Deux arrêtés manuscrits signés à l’original par Charette et Couëtus, organisant le financement et la subsistance de leur armée (1.000 à 1.500 €) ;

N°509 : Un ensemble de neuf lettres et documents adressés à Charette, provenant de ses papiers ou le concernant (700 à 800 €) ;

N°516 : Une lettre d’Étienne-Alexandre de Bernetz, ami de d’Autichamp, écrite du quartier général de Stofflet le 20 août 1795 (800 à 1.000 €) ;

N°540 : Un passeport royaliste signé par Cadoudal et contresigné par Mercier la Vendée (illustration ci-dessous), à Granville le 8 avril 1796 (1.200 à 1.500 €) ;

540 CadoudalLot n°540
   

N°542 : Une lettre de Louis de Frotté, à en-tête manuscrit de l’armée catholique et royale de Normandie, datée du 17 avril 1796 (1.000 à 1.500 €) ;

N°573 : Une lettre de Richard Marigné, un patriote de Saint-Florent-le-Vieil, écrite d’Ancenis le 2 juillet 1799 et décrivant la situation insurrectionnelle dans le Maine-et-Loire (300 à 400 €) ;

N°627 : Une lettre de Charles-Henri Sapinaud de La Rairie, datée de 1815 (500 à 700 €) ;

N°634 : Une lettre de Charles d’Autichamp qui demande en 1816 des décorations pour plusieurs officiers ayant servi dans les armées royales (MM. Béjarry, de Bernetz, Barbot, etc.) (400 à 500 €) ;

N°640 : Une lettre d’Athanase-Charles, baron de Charette, adressée en 1821 à Charles d’Autichamp (400 à 500 €).

On pourrait ajouter à cette liste quantité de pièces émanant de révolutionnaires et touchant à l’histoire de la Vendée, comme des lettres de Carrier, Canclaux, Hoche, Kléber, Merlin de Thionville, Ronsin, Rossignol, etc. ; ou encore cette lettre de Perret de La Garenne, capitaine républicain qui rapporte le 10 janvier 1794 que « l’isle de Noirmoutier était prise avec le selerat Général Charrête (sic) » (lot n°373) ; celle du citoyen Le Saint décrivant la situation de l’armée républicaine face aux « brigands » en novembre 1793 (lot n°338) ; et cet ensemble de six pièces diverses sur la guerre en Vendée en 1793 et 1794 (lot n°369).

On ne reverra pas une telle vente de sitôt. Pour écouler les plus de 700 lots du catalogue, deux sessions vont se dérouler à la salle des ventes Rossini, 7 rue Rossini, 75009 Paris :

  • La 1re, le mercredi 20 avril 2022 à partir de 11h00 pour les lots n°1 à 363 ;
  • La 2e, le jeudi 21 avril 2022, à partir de 11h00 pour les lots n°364 à 704.

Les catalogues sont consultables et téléchargeables jusqu'à la vente sur le site de la maison Rossini.