Repères chronologiques, éphémérides, histoires et anecdotes des Guerres de Vendée et de la Chouannerie
03 août 2021

12 janvier 1794, le combat des Brouzils et du Mortais

La chute récente de la Croix du Mortais donne l’occasion de rappeler les circonstances du combat qui eut lieu dans ces landes à l’ouest des Brouzils, le dimanche 12 janvier 1794. La Croix du Mortais (avant sa chute) et la plaque commémorant la bataille des Brouzils où Charette fut blessé    Commençons par rappeler la situation de Charette dans les premiers jours de 1794. Sa petite armée a quitté l’île de Noirmoutier, qu’elle avait reprise le 12 octobre 1793, en n’y laissant qu’une garnison. Elle fit un... [Lire la suite]

21 juillet 2021

Les vitraux vendéens de Roger Degas

La rédaction des V.M.F. (Vieilles Maisons Françaises) m’a demandé il y a quelque temps un article sur les vitraux vendéens. Celui-ci vient d’être publié en libre accès dans le magazine numérique P.A.J. (Patrimoine, Architecture, Jardins). Lieu d’une guerre civile ayant fait près de 200.000 morts, le territoire vendéen est encore aujourd’hui marqué par l’événement. Plaques commémoratives, monuments et œuvres d’art jalonnent ses paysages. Au sein de cet art commémoratif, les vitraux constituent un support mémoriel particulier.... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 17:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2021

15 mai 1815, le tocsin sonne pour une nouvelle guerre

Le retour de Napoléon en mars 1815 ne souleva pas la Vendée, en dépit des efforts du duc de Bourbon. Son annonce prit le camp royaliste au dépourvu et ce n’est qu’au mois de mai qu’éclatèrent les premiers troubles. Localisation de La Chapelle-Basse-Mer sur la carte de la guerre de 1815 au sud de la Loire    La nouvelle du débarquement de Napoléon à Golfe-Juan, le 1er mars 1815, parvint à Paris quatre jours après. Constant de Suzannet, ancien officier de l’armée de Charette, se rendit aussitôt... [Lire la suite]
10 mai 2021

Les cloches englouties en 1793

Les histoires de cloches englouties ont suscité de nombreux récits transmis le plus souvent par la tradition orale. Les rivières vendéennes en recèlent quelques-unes, la plupart jetées à l’eau en 1793. Les trois cloches de l'église de La Réorthe ont connu un destin mouvementé pendant la Révolution    Le patrimoine campanaire a payé un lourd tribut à la Révolution française. Dès le mois d’avril 1791 on eut recours aux cloches pour pallier la pénurie de métal destiné à frapper monnaie. Les réquisitions... [Lire la suite]
24 avril 2021

Autour du château de Vendrennes

La commune de Vendrennes conserve peu de souvenirs de la Grande Guerre de 1793, en dehors des parties ruinées de son vieux château qui rappellent l’incendie du bourg le 21 février 1794. Le vieux château de Vendrennes au début du XXe siècle    Fondée au XIIe siècle, la châtellenie de Vendrennes connut une histoire tourmentée liée à celle de sa voisine de Mouchamps, en particulier pendant la Guerre de Cent Ans, époque au cours de laquelle le château acquit sa physionomie actuelle. Il serait long... [Lire la suite]
11 avril 2021

S’est-on trompé de château de la Brétêche en avril 1793 ?

Trois châteaux furent visés par les représailles qui suivirent le soulèvement paysan de mars 1793 dans l’est du Morbihan : ceux de Rochefort, du Bois de la Roche et de la Brétêche, mais il semble qu’il y ait eu une confusion pour ce dernier. Signatures des représentants Guermeur et Lemaillaud au bas de leur arrêté concernant la démolition des châteaux de Rochefort, du Bois de la Roche et de la Brétêche (AN AF II 265A 10)    On ne répétera jamais assez que l’insurrection contre... [Lire la suite]

07 avril 2021

Garrau à Carnot : « Vivent les hommes qui ont des couilles ! »

Comment le Comité de Salut public était-il informé de la situation en Vendée au temps des Colonnes infernales ? Plus que les militaires ou les autorités civiles, ce sont avant tout les représentants en mission qui lui en rendaient compte et veillaient à l’application de ses ordres, en particulier Garrau qui avait l’avantage d’être l’ami de Carnot, celui qui était en charge de la guerre au sein du Comité. Extrait d'une lettre confidentielle de Garrau à son ami Carnot, du 28 ventôse an II (18 mars 1794) :... [Lire la suite]
25 mars 2021

Les zouaves de Charette ont-ils combattu les communards ?

Il n’est pas rare de lire dans l’abondante documentation émanant de la Commune de Paris, que les zouaves pontificaux commandés par Charette auraient participé à la répression aux côtés des soldats versaillais, et qu’il auraient même perdu leur drapeau au siège de Neuilly en avril 1871. Qu’en est-il réellement ? Extrait de l'affiche de la commission exécutive de la Commune de Paris, 2 avril 1871 (Archives de Paris, Atlas 528)    Rappelons tout d’abord que le corps des zouaves pontificaux fut formé... [Lire la suite]
23 février 2021

23 février 1794, « Jour du grand massacre » de Chavagnes

Le calvaire érigé sur la place des Martyrs vendéens à l’emplacement de l’ancien cimetière de Chavagnes-en-Paillers perpétue le souvenir de la sinistre journée du 23 février 1794 au cours de laquelle la colonne du général Duquesnoy traversa la paroisse de part en part, en semant la désolation sur son passage. (cliquez sur la carte pour l'agrandir)    Le dimanche 23 février 1794 est resté dans la mémoire des habitants de Chavagnes-en-Paillers comme le « Jour du grand massacre ». Déjà la veille les Bleus... [Lire la suite]
17 février 2021

Les Vendéens dans les souvenirs de Chevreul

Célébrité de l’Anjou, Michel-Eugène Chevreul fut connu en son temps pour ses travaux de chimiste, portant notamment sur la couleur. Croûlant sous les honneurs, il mourut centenaire en 1889, ce qui laisse deviner qu’il vécut dans sa prime jeunesse les événements de la Révolution à Angers, sa ville natale. Il en laissa d’ailleurs d’intéressants souvenirs. Chevreul photographié par Nadar en 1889 à l'occasion de son centenaire (BnF)    Michel-Eugène Chevreul est donc né à Angers, paroisse Saint-Pierre, le... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 19:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :