14 septembre 2019

Quand un maire se battait pour les veuves de Vendéens

Sous la Restauration, il n’était guère aisé pour les veuves de combattants vendéens d’obtenir une pension du roi. La correspondance du maire d’Ardelay entre 1816 et 1820 offre une parfaite illustration de cette longue épreuve jalonnée d’efforts et de désillusions. Fin 1819, le maire d'Ardelay s'étrangle en apprenant qu'aucune des veuves d'anciens combattants de sa commune n'aura de pension (extrait de la correspondance de la mairie d'Ardelay, A.D. 85)    L’état des veuves de combattants vendéens avait été établi en 1814,... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 19:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

13 septembre 2019

La mémoire familiale du massacre de la Brenauderie

La tradition orale rapporte qu’un massacre fut commis par une colonne infernale au village de la Brenauderie (ou Bernauderie), paroisse de Saint-Martin-des-Noyers, en février 1794. Dix-huit personnes auraient été tuées par les soldats républicains. Mais le récit transmis au sein de la famille Puaud ne colle pas tout à fait avec la généalogie. Le village de la Brenauderie sur le cadastre de 1825 (A.D. 85)   L’histoire de ce massacre a été racontée par Henri Bourgeois dans La Vendée historique en 1909 : « … La... [Lire la suite]
06 septembre 2019

Les Nicolas, une famille choletaise dans les Guerres de Vendée

Pour approfondir mon article sur les deux frères Nicolas (René et Eugène), j’ai exploré plus avant leur arbre généalogique, que l’édition révisée du Dictionnaire du Maine-et-Loire qualifie de « complexe », tout en mélangeant allègrement les noms.  Au risque de n’intéresser que les fondus de généalogie, je vais tâcher de démêler les différents membres de cette famille du pays choletais, au milieu de laquelle les historiens se perdent bien souvent. Elle le mérite en raison de son engagement dans les Guerres de Vendée.... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 septembre 2019

Le curé d’Yzernay défend son frère et tacle la « Petite Église »

Parmi les dossiers de pension des anciens combattants vendéens mis en ligne par les Archives du Maine-et-Loire, il en est un qui surprend par son contenu, très différent des documents qu’on y trouve habituellement, celui de René Nicolas, « ancien officier des armées royales ».  Ruinée par les Guerres de Vendée, l'église Saint-Hilaire d'Yzernay fut reconstruite en 1828, sauf le clocher du XVIIIe siècle, aujourd'hui disparu (A.D. 49, 11 Fi 6494)   Les Archives du Maine-et-Loire sont les seules à avoir indexé... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 août 2019

Marie Martin, épouse, sœur et demi-sœur de combattants vendéens

En explorant l’environnement familial de mon aïeule Marie Martin (1768-1848), j’ai découvert que son époux, Louis Delahaye (1767-1825), n’était pas le seul de ses proches à avoir pris les armes en 1793. Généalogie simplifiée de Marie Martin (les combattants vendéens sont entourés en rouge)   Marie Martin est née le 3 décembre 1768 à Saint-Martin de Beaupréau, de l’union de Charles Martin (originaire du Fuilet) et de Jeanne Chevallier. Elle avait deux frères : Charles, né le 14 août 1771 à la Polissière, en... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 16:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
19 août 2019

Stofflet, « Vice-Roi de la Vendée »

Tout le monde connaît le surnom de Charette, le « Roi de la Vendée », sans qu’on sache précisément qui lui a attribué le premier. Mais savez-vous qui a qualifié Stofflet de « Vice-Roi de la Vendée » ? « Monsieur Stoflet Vice Roi de la Vendée… »Détail de la lettre du général Beaurgard au réprésentant Cochon    Les biographes de Charette ont usé et abusé de son surnom de « roi de la Vendée » : Joseph Robin en 1917 (Le Roi de la Vendée, François-Athanase Charette : lieutenant-général de... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 août 2019

« Un grand nombre de noyades et fusillades aux Ponts-de-Cé »

Dans une déclaration adressée à la Convention en novembre 1794, le général Cordelier mentionne « un grand nombre de noyades et fusillades » commis sur des prisonniers vendéens aux Ponts-de-Cé à la fin de l’année 1793. Le château des Ponts-de-Cé    Le document est bien sûr à prendre avec quelques réserves, considérant qu’il fut écrit à une époque où les responsables des crimes perpétrés sous la Terreur s’employaient à se couvrir en se déchargeant sur d’autres, à commencer par Carrier. Le général Cordelier... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 juillet 2019

En juillet 1794, on rétablit l’état civil détruit par la guerre

Le soulèvement vendéen du printemps 1793, les combats qui s’ensuivirent et la campagne de destruction que les républicains menèrent en représailles affectèrent naturellement la tenue de l’état civil sur tout le territoire insurgé. Il faudra plusieurs années pour en rétablir les registres, au grand désespoir des généalogistes. En juillet 1794, le département du Maine-et-Loire arrête que l'état civil sera rétabli dans les communes touchées par la Guerre de Vendée   (Les Affiches d'Angers, 12 thermidor an II, A.D.... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 13:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
09 juillet 2019

Une lettre de Cordelier à la veille de sa marche infernale

Les Archives de la Vendée ont mis en ligne des fonds exceptionnels sur les Guerres de Vendée, à la fois issus du Service historique de la Défense à Vincennes et des Archives nationales. Mais on en trouve en d’autres endroits plus discrets, comme dans la collection René Faucheux. En-tête de la lettre de Cordelier (noté avec deux « l », A.D. 85, 102 J 13)   Avocat originaire de La Roche-sur-Yon, René Faucheux (1896-1961) était le frère de Marcel Faucheux, érudit vendéen et auteur de nombreuses publications. Il avait... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 juin 2019

Le général vendéen Charette était-il blond ?

Dans la plupart des portraits qu’on lui connaît, Charette arbore une chevelure brune, en partie couverte d’un grand mouchoir « à la créole ». Le témoignage d’une jeune Sablaise, prisonnière des Vendéens à l’été 1795, laisse entendre cependant que le général vendéen était blond. François Athanase Charette de La Contrie, par Paulin Guérin(Musée d'Art et d'Histoire de Cholet)   Le 27 juin 1795, deux divisions de Charette, celle des Sables commandée par son frère aîné Louis-Marin et celle du Pays de Retz commandée... [Lire la suite]