07 mai 2020

L’abbé Ferré joue Hoche contre les autorités républicaines

« La constitution tolère les cultes et leurs ministres, lorsque ceux-ci n’ont pas quitté le sol de la République et qu’ils prêchent la paix… » Ces mots que le général Hoche rappelait dans une lettre du 12 juin 1796 ont fourni aux prêtres insermentés de l’Ouest un argument de poids contre les autorités républicaines qui voyaient d’un mauvais œil ces réfractaires échapper aux serments exigés par les lois. Un certain abbé Ferré, qui devait manier le sabre aussi bien que le goupillon, en usa avec aplomb lors d’une rencontre... [Lire la suite]

10 octobre 2016

Balade vendéenne de Chanzeaux au Pont-Barré

Les Amis du Pont-Paillat recevaient hier la Troupe des Cœurs de Chouans pour une visite commentée de plusieurs hauts lieux des Guerres de Vendée, de Chanzeaux au Pont-Barré, en passant par le Coteau des Martyrs. Cette rencontre chaleureuse s’est poursuivie jusque tard le soir, à la bien nommée « Auberge des Brigands ».  Photo souvenir à l'auberge de la Croix-Blancheoù Charette fit étape le 25 mars 1796   Les dernières sorties des Amis du Pont-Paillat ont mis les Mauges à l’honneur : on les a vus au mois... [Lire la suite]
01 octobre 2015

Quand Charette fit halte à Saint-Lambert-du-Lattay…

Véritable ligne de front entre Blancs et Bleus, la vallée du Layon recèle d’intéressants souvenirs des Guerres de Vendée. Outre le Pont-Barré et le coteau des Martyrs, Saint-Lambert-du-Lattay a conservé son auberge de la Croix-Blanche, où Charette prit l’un de ses derniers repas.  La plaque du Souvenir Vendéen sur la façade de l'auberge de la Croix-Blanche   Première commune située après le Pont-Barré, qui symbolisait la frontière du pays insurgé sur la grand’route d’Angers à Cholet, Saint-Lambert-du-Lattay a... [Lire la suite]
21 août 2014

Août 1794, la Vendée rebelle est cernée de camps retranchés

Le 17 août 1794, le commandement en chef de l'Armée de l'Ouest a changé de tête. Le général Vimeux, intérimaire à cette fonction depuis la destitution de Turreau le 13 mai précédent, cède la place à Thomas Alexandre Dumas, père et grand-père des fameux écrivains.    La stratégie des colonnes mobiles a échoué à éradiquer la menace vendéenne. Elle l'a au contraire réveillée. Les troupes républicaines se sont par conséquent repliées en périphérie du territoire insurgé, dans des camps fortifiés dont Vimeux dit s'être... [Lire la suite]