31 janvier 2019

Archives de la Vendée : une lettre de Caffin réécrite par Savary

La plupart des historiens de la Vendée puisent dans l’ouvrage de Savary comme dans un fonds d’archives, sans grande précaution quant à la fiabilité des retranscriptions de l’auteur. Si nombre de documents originaux ont disparu, ceux qui subsistent affichent parfois une différence appréciable.  Signature de Caffin au bas de la lettre du 8 pluviose an II (27 janvier 1794)(A.D. 85, A.D. 85, 1 Num 119 4/15)    Né à Vitré en 1753, Jean-Julien Savary fit des études de droit et fut reçu avocat à Rennes, puis au... [Lire la suite]

14 février 2018

Révolution et Guerres de Vendée à Saint-Amand-sur-Sèvre

En prélude à la journée de samedi, le Centre « Vendée Bas-Poitou » de Vouvant et le Souvenir Vendéen organisent une séance d’études sur « L’histoire de la Révolution française et des Guerres de Vendée à Saint-Amand-sur-Sèvre ». Animée par Jean-Marie Grassin et Pierre Gréau, cette rencontre aura lieu à Vouvant, au Logis de la Vieille-Cure, le vendredi 16 février 2018 à 14h30.     La nouvelle croix du Pont-Ménard, en mémoire des victimes des Colonnes infernales à Saint-Amand-sur-Sèvre (photo P.... [Lire la suite]
26 décembre 2017

26 décembre 1793 : Mise en place des Colonnes infernales

Après l’écrasement des restes de l’armée vendéenne dans les marais de Savenay, le 23 décembre 1793, le général Turreau ne conçoit d’autre plan de « pacification » que celui qui vise à exterminer ce qu’il reste de « brigands » dans le pays insurgé. Son plan d’encerclement par des colonnes mobiles se met en place…  Lettre du général Commaire mentionnant l'envoi de Boucret et Caffin à Cholet (26 décembre 1793)    Ses colonnes se lanceront depuis les frontières du territoire rebelle vers son centre, à... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 juin 2014

Les vitraux vendéens de Saint-Hilaire de Mortagne

Depuis la fermeture de l’église en 2007, il n’est plus possible d’admirer les verrières illustrant trois épisodes de la Révolution à Saint-Hilaire de Mortagne. Si l’édifice était condamné, finiraient-elles sous les coups de pelleteuse comme les vitraux de l’église de Gesté, il y a un an ? Ces trois scènes ont été réalisées par Roger Degas (1899-1981), maître verrier installé au n°14 de la rue de Cholet à Mortagne-sur-Sèvre, sa ville natale. On lui doit plusieurs vitraux vendéens, à Pouzauges, Rocheservière,... [Lire la suite]