26 avril 2020

Questions autour du « choc de Chaudron » (24 avril 1794)

Il règne une certaine confusion chez les historiens à propos du « choc de Chaudron », cette bataille qui mit à l’épreuve le serment d’unité des quatre chefs vendéens, Stofflet, Charette, Sapinaud et Marigny. Son déroulement soulève plusieurs questions. Carte des principaux lieux cités   Que s’est-il passé les jours précédents ? Le mardi 22 avril 1794, les chefs des armées vendéennes se réunirent au château de la Boulaye, à Treize-Vents, afin de se concerter sur leurs futures actions. Charette réclama... [Lire la suite]

18 mars 2020

Mais qui a remporté « la bataille du balai » ?

L’épisode a été rapporté par Julien-Gabriel Vallée, capitaine de paroisse de Soulaines : le jeudi 17 avril 1794, les soldats de Stofflet mirent la main sur un bien curieux trophée après un combat à Coron : un énorme balai que les républicains avaient apporté de Saumur ! Quelques questions se posent cependant… (J'avais publié un article à ce sujet le 17 avril 2016, mais comme je ne m'expliquais pas, à l'époque, les contradictions sur l'issue de cette bataille, je l'ai entièrement repris.) Portrait de... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 novembre 2019

À la recherche de Quesson, lieutenant de Stofflet

En présentant l’Aunay-Gontard, ce charmant manoir du XVIIIe siècle niché dans le bocage de Neuvy-en-Mauges, j’avais évoqué un certain Quesson, obscur commandant du poste vendéen établi en ce lieu en 1794. Pour compléter les maigres informations disponibles à son sujet, je suis allé aux Archives départementales du Maine-et-Loire sur la piste de ce lieutenant de Stofflet. Le manoir de l'Aunay-Gontard à Neuvy-en-Mauges   La chance m’a souri : les Archives conservent un dossier rassemblant des papiers de ce... [Lire la suite]
27 octobre 2019

La croix de Combriou et le grand choc de Chemillé

La première offensive lancée par les républicains pour écraser l’insurrection des Mauges fut marquée par une bataille restée dans l’histoire comme « le grand choc de Chemillé », le jeudi 11 avril 1793. D’après Henri Boré, une croix en rappellerait le souvenir. La croix dans la rue de la Combriou   Le lieu-dit de la Combriou forme aujourd’hui un quartier au nord-est de Chemillé. À la fin du XVIIIe siècle, on y trouvait que des champs entourant une ferme de ce nom, en lisière du bourg de Saint-Pierre. D’après... [Lire la suite]
10 septembre 2019

La croix oubliée d’un massacre à Chemillé ?

Le blog Chemins Secrets relatait il y a 4 ans le massacre qui ensanglanta la Sorinière, paroisse Saint-Pierre de Chemillé, le 24 janvier 1794. Huit membres de la famille Rochard, métayers du château, périrent ce jour-là sous le fer des républicains. La question restait toutefois posée quant au lieu de leur inhumation. Les victimes du massacre de la Sorinière reposent-elles à l'angle de ce champ ?   Un article du Courrier de l’Ouest du 21 janvier 2018 a également évoqué ce drame : « Lors du passage de la... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 20:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 avril 2019

Lettre d’un « bon patriote » sur la Vendée fin septembre 1793

Les pièces relatives à la Grande Guerre de 93 sur le site des Archives de la Vendée ne sont pas toutes réunies dans le fonds du S.H.D. ou des Archives nationales. On trouve par exemple, dans le fonds Gauly, égarée parmi des documents concernant la monarchie de Juillet, cette lettre sur la situation en Vendée à la fin septembre 1793.  Début de la lettre d'Auguste Rousse (A.D. 85, 81 J 267-28)    Rédigé le 22 septembre an II par Auguste Rousse, « bon patriote » réfugié à La Flèche, ce document décrit le... [Lire la suite]

24 février 2019

La croix de la Saugrenière, en mémoire de Stofflet

L’histoire n’a pas rendu justice à Stofflet, qui mériterait un hommage annuel autant que Charette. Ce jour anniversaire de sa capture à la Saugrenière sera donc l’occasion de se recueillir sur la croix érigée en sa mémoire au cœur de cette Vendée angevine devenue la seconde patrie de ce valeureux Lorrain.  La plaque du Souvenir Vendéen sur la croix à l'entrée du chemin de la Saugrenière,le 23 février 2019    Que faisait Stofflet dans la métairie de la Saugrenière dans la nuit du mardi 23 au mercredi 24 février... [Lire la suite]
20 février 2019

10 mars 2019 : Randonnée des Cabournes à Grouteau

Dans la continuité de ce qui était pratiqué depuis 2011 par l’Office de Tourisme de la Vallée de l'Èvre et le Grahl de Beaupréau (ici en 2018), une nouvelle randonnée sur les traces des Guerres de Vendée dans les Mauges est proposée le dimanche 10 mars 2019, cette fois au pays de Chemillé, entre les Cabournes et Grouteau.  Une attention particulière sera portée sur Henri de la Rochejaquelein puisque nous célébrions le 28 janvier dernier le 225e anniversaire de sa mort à Nuaillé. Ce jeune homme à la figure d’ange fut élu... [Lire la suite]
31 janvier 2019

Archives de la Vendée : une lettre de Caffin réécrite par Savary

La plupart des historiens de la Vendée puisent dans l’ouvrage de Savary comme dans un fonds d’archives, sans grande précaution quant à la fiabilité des retranscriptions de l’auteur. Si nombre de documents originaux ont disparu, ceux qui subsistent affichent parfois une différence appréciable.  Signature de Caffin au bas de la lettre du 8 pluviose an II (27 janvier 1794)(A.D. 85, A.D. 85, 1 Num 119 4/15)    Né à Vitré en 1753, Jean-Julien Savary fit des études de droit et fut reçu avocat à Rennes, puis au... [Lire la suite]
23 janvier 2018

Heurs et malheurs de la famille Rochard, de Chemillé

Le Courrier de l’Ouest a publié dimanche dernier, dans son édition de Cholet, un article en deux parties sur la famille Rochard, de Chemillé. Le premier sur ses cinq enfants qui se sont mariés un même jour de 1787 ; le second sur les malheurs qu’elle a endurés lors du passage des Colonnes infernales et dans les prisons d’Angers.  La fratrie s'est mariée le même jour Un événement assez rare s'est déroulé à Chemillé le 19 juin 1787. Cinq frères et sœurs de la famille Rochard, fermiers au château de la Sorinière, se sont... [Lire la suite]