29 février 2020

Une Choletaise disparue en 1793… mais réapparue en 1797

Parmi les centaines de noms de disparus de 1793 consignés par l’abbé Boinaud dans les registres clandestins de Saint-Pierre de Cholet, figurent ceux d’Antoine Adam, meunier de cette commune, et de son épouse Mathurine Peredy. Disparus pendant la campagne d'outre-Loire certes, mais en poussant la recherche, on peut savoir ce qu’ils sont devenus. Les noms d'Antoine Adam et Mathurine Peredy dans le registre de ceux qui ont passé la Loire et dont on n'a su aucune nouvelle depuis (A.D. 49)    Les registres de... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 18:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 février 2020

Six orphelins choletais abandonnés outre-Loire en 1793

La Virée de Galerne fut désastreuse pour les familles qui accompagnèrent l’armée vendéenne dans cette longue marche de mille kilomètres jusqu’aux confins de la Normandie. Les unes furent décimées par la faim ou la maladie ; d’autres succombèrent en tombant entre les mains des républicains. Parmi les innombrables orphelins dispersés outre-Loire se trouvaient les six enfants de Mathurin Grégoire et Marie Gaboriau, un couple de Choletais. Généalogie simplifiée de la famille Grégoire-Gaboriau (en fond rouge, les parents... [Lire la suite]
28 janvier 2020

Les mouchoirs de Cholet étaient toujours tissés en 1794

Si la guerre civile dévasta Cholet et son industrie manufacturière, le tissage de ses mouchoirs déjà renommés au XVIIIe siècle subsista grâce aux réfugiés établis dans les villes éloignées des combats. Ce fut le cas au Mans, comme on l’a vu ici, mais aussi à Beaufort, entre Angers et Saumur. L'ancien couvent des Récollets, maison commune de Beaufort sous la Révolution, abrita une petite manufacture de mouchoirs de Cholet en 1794 (A.D. 49, cadastre ancien de Beaufort, 1818)   Cette activité destinée à occuper les... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 13:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 janvier 2020

Lettre d’un Bleu sur la 2e bataille de Châtillon-sur-Sèvre

Les archives livrent parfois des lettres d’officiers et de soldats républicains engagés dans les Guerres de Vendée. Outre les faits d’armes qu’elle décrit, cette correspondance privée adressée aux familles apporte aussi un éclairage personnel sur l’état d’esprit des Bleus et leur perception du pays rebelle. Signature de Doré, officier de la Légion du Nord (A.D. 49, 1 J 5039)   Le chanoine Uzureau a publié en 1917 plusieurs de ces lettres de soldats républicains en Vendée dans la Revue historique de la... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 janvier 2020

Les pérégrinations du buste du général Travot à Cholet

Si vous avez eu la chance d’acquérir les carnets d’aquarelles de Charles Arnault, publiés le mois dernier chez Pays et Terroirs sous le titre Cholet disparu, vous avez peut-être remarqué un dessin représentant le vallon de Pineau, pas encore aménagé en « place Travot », avec en son centre le buste de ce général républicain (page 67). Mais où se trouvait précisément ce monument du vainqueur de Charette, et pourquoi n’est-il plus là ? Le buste du général Travot a trouvé refuge au Musée d'Art et d'Histoire de Cholet... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 13:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 décembre 2019

Exposition Biron et Dupré, deux sculpteurs choletais

Le Musée d’Art et d’Histoire de Cholet accueille depuis la mi-décembre une superbe exposition dédiée à deux sculpteurs choletais, François Biron et Fernand Dupré, dont la vie et les œuvres nous livrent tout un pan de l’histoire locale.    François-Marie-Stanislas Biron (1849-1926) et Fernand-Jules Dupré (1879-1970) ont façonné, de la fin du XIXe au milieu du XXe siècle, une partie remarquable du patrimoine choletais. Leurs carrières sont liées et se chevauchent dans le temps : Biron monta en 1885 son... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 décembre 2019

Quand Mortagne refusait son rattachement au Maine-et-Loire

Il a fallu un demi-siècle d’intrigues administratives pour que Cholet arrache enfin à Beaupréau le siège de la sous-préfecture, en 1857. Ce qu’on ignore bien souvent, c’est que les Choletais poussèrent leurs revendications jusqu’à réclamer le rattachement de Mortagne-sur-Sèvre au Maine-et-Loire. Carte routière et hydrographique de Maine-et-Loire, 1899, BnF. En vert, les communes de Mortagne, Évrunes et Saint-Hilaire-de-Mortagne revendiquées par Cholet   À peine relevée des ruines de la guerre civile, la cité... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 23:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 décembre 2019

Un livre d’art et de mémoire sur le Cholet disparu

Les éditions Pays et Terroirs publient en cette fin d’année 2019 un ouvrage exceptionnel rassemblant les aquarelles et les dessins de Charles Arnault (1890-1950), qui nous offrent de la ville de Cholet un panorama inédit, d’une grande qualité artistique et d’une richesse patrimoniale quasiment disparue de nos jours. (lien sur l'image vers le document de présentation)      À quoi ressemblait Cholet au temps des Guerres de Vendée ? Pour se l’imaginer, inutile de s’appuyer sur le décor fantaisiste de tableaux... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 novembre 2019

Le fléau vénérien des armées républicaines en Vendée

L’irruption dans le Bocage vendéen, en 1793-1794, de soldats des armées régulières et surtout de bataillons de volontaires venus de Paris ou d’autres départements, eut pour conséquence de propager des maladies vénériennes dans cette région qui les ignoraient quasiment jusqu’alors. Une enquête ministérielle établie en l’an V (1796-1797) permit de rassembler les témoignages d’officiers de santé sur ce fléau qui frappa, par le viol, nombre de Vendéennes. En-tête d'un arrêté pris à Nantes le 17 juin 1794 par les représentants... [Lire la suite]
13 novembre 2019

Le général vendéen Lescure perd sa rue à Cholet

Lors de sa réunion d’hier, le conseil municipal de Cholet a voté en faveur du changement de nom de la « rue Louis-Marie de Lescure », qui va disparaître pour n’être plus que le prolongement de la « rue du Général Galliéni ». Les deux panneaux de rue du général vendéen Louis-Marie de Lescure à Cholet et au Puy-Saint-Bonnet se font concurrence ; le premier sera supprimé.   C’est un problème que rencontrent les communes qui s’associent ou fusionnent : certaines de leurs rues portent parfois le... [Lire la suite]