Photos liées au tag 'Grignon'

Voir toutes les photos
17 octobre 2021

Alexandre Bourbon, un officier républicain devenu vendéen

Le cimetière d’Ardelay, aux Herbiers, conserve quelques tombes anciennes intéressant l’histoire de cette commune vendéenne, en particulier celle d’Alexandre Bourbon dont la vie fut bouleversée en 1796. Les tombes de la famille Bourbon au cimetière d'Ardelay. Alexandre Bourbon est cité au centre, en haut.    La plaque funéraire d’Alexandre-Grégoire Bourbon (1768-1804) fait l’éloge de cet Ardelaysien : « Il fut généreux. Il a donné aux pauvres. Ses actes justes subsistent toujours ». On... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 21:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

30 juin 2021

Moi, Grignon ! Général de Colonne infernale

Richard Lueil s’est attaqué à un personnage maudit de l’histoire vendéenne, le général Grignon. Il ressort de l’étude minutieuse du mémoire que ce commandant de colonne infernale élabora à la fin de l’année 1794, le portrait d’un homme instruit, issu de la bourgeoisie angevine, loin de la brute inculte qu’on nous peint souvent pour expliquer l’ampleur des massacres commis sous ses ordres. Ce qui le rend plus terrifiant encore. Les historiens de la Vendée ont souvent donné à Grignon les traits d’un tueur sanguinaire, ayant plus... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 17:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 mars 2021

Les hussards de la mort en Vendée

La maison Osenat présente dans une vente aux enchères qui aura lieu demain à Fontainebeau le superbe portrait d’un officier des hussards de la mort, peint par Guido Sigriste en 1890. Ces cavaliers redoutés ont laissé une forte empreinte dans la mémoire vendéenne. Détail du tableau de Guido Sigriste, Officier des hussards de la mort (1890), extrait du catalogue de la maison Osenat, « L'Empire à Fontainebleau » (22 mars 2021)     L’uniforme des hussards de la mort a marqué l’imaginaire vendéen. On... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 août 2020

Sur les traces des Guerres de Vendée aux Herbiers

Les Amis du Pont-Paillat se sont autorisé une sortie aux Herbiers, jeudi dernier, pour découvrir dans cette commune quelques-uns des nombreux sites liés à l’histoire des Guerres de Vendée de 1793 à 1815. Sur la gauche, le château du Landreau reconstruit après l'incendie de 1794. La tour ronde, autre vestige, fut transformée au XIXe siècle.   Le château du Landreau a constitué l’étape de la matinée. C’est même lui qui est à l’origine de cette excursion. L’endroit n’est pas ouvert au public (1), mais le... [Lire la suite]
06 août 2020

2 février 1794, la bataille de Chauché

La victoire de Charette, Sapinaud et Joly à Chauché, remportée le dimanche 2 février 1794 sur trois colonnes républicaines, comme Stofflet l’avait fait la veille à Gesté, marqua un tournant dans la marche incendiaire de l'armée du général Turreau. Voici comment se déroula ce combat… À Chauché, le seul souvenir de la bataille du 2 février 1794 est une impasse.    À la fin de l’année 1793 la Vendée insurgée n’existait plus. Sa Grande Armée avait succombé dans les marais de Savenay le... [Lire la suite]
06 mars 2020

Le Mont des Alouettes remis en valeur cette année

C’est l’un des sites emblématiques des Guerres de Vendée. Dominant au nord la ville des Herbiers, le Mont des Alouettes arbore tous les symboles de 1793, moulins, chapelle et croix, protégé sur ses flancs par des arpents de bois et de landes. À son sommet cependant, un terrain vague faisant office de parking gâchait la vue d’ensemble. Un grand projet de réaménagement va bientôt tout embellir. Le « Moulin de la Galette » et la chapelle des Alouettes   La municipalité des Herbiers a voté à l’unanimité, le... [Lire la suite]

07 novembre 2019

Où se trouvait la croix du traître Porcher, ou croix du Pardon ?

C’est un patronyme maudit par l’histoire que celui de Porcher, ce bordier de Chanteloup-les-Bois qui guida les Bleus au cœur de la forêt de Vezins, là même où les habitants des environs avaient trouvé refuge au début de 1794. Ce fut un carnage qui donna au lieu son nom de « Cimetière des Martyrs ». En récompense de sa traîtrise, Porcher fut exécuté. Une croix marquait l’endroit de sa mort, mais où se dressait-elle ? La croix de l'Épinay fut érigée à l'emplacement de la Croix-Porcher   Au matin du... [Lire la suite]
28 septembre 2019

Une croix de massacre aux Herbiers

Au bord du premier rond-point sur la route de Beaurepaire, après la sortie des Herbiers, une croix de pierre commémore le passage des Colonnes infernales sur ce territoire au début de l'année 1794. Plusieurs fermes des alentours furent brûlées et leurs habitants massacrés par les soldats républicains.  La croix près du hameau de la Jaudronnière des Herbiers    Aucune inscription n’évoque pourtant ni les noms, ni la date de ce dramatique épisode de l’histoire locale. Cette croix en remplace une plus ancienne, comme... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 août 2019

La croix du château de Pouzauges entièrement restaurée

Le Souvenir Vendéen a entrepris la restauration complète de la croix érigée au pied du donjon de Pouzauges. L'opération à présent achevée a été annoncée ici. La pierre de cette croix a été parfaitement nettoyée et la plaque, auparavant noircie et rayée, brille comme si elle était neuve.  La croix du château de Pouzauges, avant et après restauration   Cette haute croix de granit commémore le martyre de 32 habitants massacrés par les soldats républicains le 30 janvier 1794, le jour où les Colonnes infernales de... [Lire la suite]
Posté par Nicolas Stofflet à 11:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mai 2019

À la découverte de Saint-Clémentin et Voultegon

Les Amis du Pont-Paillat ont sillonné hier le pays entre Argenton et Bressuire, sur les traces des souvenirs des Guerres de Vendée à Saint-Clémentin, Voultegon, La Coudre et Saint-Aubin-du-Plain.  Sur la tombe du curé Larc, à Saint-Clémentin    La journée a débuté au cimetière de Saint-Clémentin, sur la tombe de l’abbé Pierre Larc, curé de la paroisse de 1765 à 1801. Richard Lueil a évoqué la vie de ce prêtre réfractaire et relaté, d’après le registre clandestin que ce dernier nous a transmis, les massacres auxquels... [Lire la suite]