14 juillet 2020

Cathelineau à travers les rues

En ce jour de commémoration de la mort de Jacques Cathelineau, premier généralissime de la Grande Armée catholique et royale, le dimanche 14 juillet 1793 à Saint-Florent-le-Vieil, voici quelques plaques de rues à son nom, qui constituent autant d'éléments de mémoire dans une douzaine de communes des Mauges et de Vendée. Mon inventaire n'est toutefois pas terminé, loin de là ! J'ai relevé par exemple une impasse Cathelineau à L'Épine, sur l'île de Noirmoutier (ainsi qu'une impasse d'Elbée, une rue de... [Lire la suite]

16 avril 2020

À Cholet, une orpheline des Guerres de Vendée

Le 22 messidor de l’an V (10 juillet 1797), une jeune Choletaise nommée Françoise Giraud épousait dans sa ville natale un certain Jean Pabeuf. L’acte de mariage indiquait que les parents de la mariée étaient morts, sans préciser toutefois qu’ils avaient tous les deux péri pendant les Guerres de Vendée. Extrait de l'acte de notoriété attestant la mort de François Giraud et Perrine Bourigaud « pendant la guerre de Vendée » (A.D. 49, 94 L 24)   Née à Cholet le 14 décembre 1779,... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 février 2020

Six orphelins choletais abandonnés outre-Loire en 1793

La Virée de Galerne fut désastreuse pour les familles qui accompagnèrent l’armée vendéenne dans cette longue marche de mille kilomètres jusqu’aux confins de la Normandie. Les unes furent décimées par la faim ou la maladie ; d’autres succombèrent en tombant entre les mains des républicains. Parmi les innombrables orphelins dispersés outre-Loire se trouvaient les six enfants de Mathurin Grégoire et Marie Gaboriau, un couple de Choletais. Généalogie simplifiée de la famille Grégoire-Gaboriau (en fond rouge, les parents... [Lire la suite]
04 octobre 2019

En 1791, un Choletais ruse pour zapper le curé jureur

Votée en juillet 1790, la Constitution civile du clergé bouleversa la vie des catholiques qui refusaient de reconnaître comme leurs curés les prêtres « jureurs » qu’on leur imposait. Mais alors, comment pouvaient-ils faire baptiser un enfant ou se marier en toute légalité ? Un Choletais avait la solution…  Le logis de M. Bourasseau de La Renollière, défenseur des prêtres insermentés, membre du Conseil supérieur des Vendéens en 1793   La Constitution civile du clergé réorganisa de fond en comble l’Église de... [Lire la suite]
27 novembre 2018

Stofflet et Travot dans les Cahiers des Mauges 2018

Pour les amoureux des Mauges, le mois de novembre apporte toujours une bonne nouvelle : celle de retrouver leurs Cahiers qui illustrent l’étonnant dynamisme et la forte identité de ce petit territoire à cheval entre l’Anjou et la Vendée. Le numéro de 2018 recèle d’ailleurs plusieurs sujets concernant la Grande Guerre de 93.  Il serait trop long d’énumérer tous les articles de ce numéro qui couvrent tous les aspects de la vie des Mauges : un gros dossier de 30 pages sur les jumelages, le patrimoine, la littérature,... [Lire la suite]
12 août 2017

La Révolution à Boussay à travers la vie de l’abbé Gautret

Il a fallu trois articles pour raconter dans le journal Ouest-France le destin agité de l’abbé Gautret (1737-1818). Persécuté sous la Révolution, le curé de Boussay connut la clandestinité et l’exil en Espagne, avant de retrouver sa paroisse en 1800.  Les trois articles sont reproduits ci-dessous (cliquez sur les images pour les agrandir), avec leur retranscription. Les compléments et les corrections sont apportés dans le texte entre parenthèses. À noter que j’ai supprimé du premier la dizaine de lignes inutiles dans... [Lire la suite]

07 août 2017

Sur les pas du Père de Montfort à La Séguinière (4) : Des faux sauniers aux Guerres de Vendée

Au sortir de la chapelle Notre-Dame-de-Toute-Patience, nous redescendons vers les berges de la Moine. Nous y croiserons des faux sauniers, avant de pousser jusqu’au logis de la Renolière qui appartint à « l’un des esprits les plus remarquables » de l’insurrection vendéenne. Le logis de la Renolière      Pour terminer cette promenade entamée ici, nous revenons vers la rivière dont les abords ont été aménagés en espace de loisirs. Autrefois polluée et peu fréquentée, la Moine a retrouvé un cadre bucolique... [Lire la suite]
07 août 2017

Sur les pas du Père de Montfort à La Séguinière (3) : La chapelle Notre-Dame-de-Toute-Patience

La chapelle Notre-Dame-de-Toute-Patience doit son nom et sa renommée aux missions que saint Louis-Marie Grignion de Montfort mena à La Séguinière en 1713 et 1715. La statuette de la Vierge qu’il y déposa est toujours l’objet de la vénération des fidèles.  La chapelle Notre-Dame-de-Toute-Patience     La petite chapelle de la Madeleine, dépendance du prieuré de Saint-Laurent-des-Gâts de La Romagne, était en piètre état lorsque le Père de Montfort la découvrit au cours de sa mission de 1713. Il... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 août 2017

Sur les pas du Père de Montfort à La Séguinière (2) : Du vieux pont à la fontaine des morts

Notre visite commencée à l’église de La Séguinière se poursuit en descendant vers la Moine sur un chemin foulé par le Père de Montfort en 1713 et 1715. Le vieux pont par lequel le Père de Montfort est arrivé à La Séguinière en 1713    Bâti au XVe siècle sur la route de Cholet à Montaigu, le vieux pont de La Séguinière est resté le seul point de passage – en dehors des gués – jusqu’au milieu du XIXe siècle. C’est par là que le Père de Montfort est arrivé en mai 1713, accueilli par le curé... [Lire la suite]
07 août 2017

Sur les pas du Père de Montfort à La Séguinière (1) : L’église

Située aux portes de Cholet, La Séguinière conserve de nombreux souvenirs de saint Louis-Marie Grignion de Montfort : des vitraux racontant sa vie, une statuette de la Vierge qu’il réalisa lui-même et une chapelle pour l’abriter. Partons à leur découverte…  Les parties les plus anciennes de l'église de La Séguinière     La promenade commence à l’église Notre-Dame de l’Assomption. L’édifice a miraculeusement échappé aux destructions de la Révolution et à celles qu’entraîna la mode néogothique de la fin du... [Lire la suite]