22 septembre 2019

Robert Serveau, le massacreur pardonné

Dans le tome VI de son Histoire de la Vendée, l’abbé Félix Deniau livre plusieurs exemples de pardons que des Blancs accordèrent à leurs ennemis républicains. L’un des plus édifiants concerne un soldat des Colonnes infernales qui finit sa vie à Saint-Fulgent, là même où il s’était couvert de sang. Localisation de la Fructière, notée sous son ancien nom (Fuquetière) sur la carte de Cassini, et autres lieux cités dans l'article   Voici l’anecdote citée par l’abbé Deniau : « Serveau, volontaire de Limoges (1), en... [Lire la suite]

15 septembre 2019

La tombe d’un « pataud » des Herbiers

L’ancien cimetière des Pierres-Fortes, au centre des Herbiers, conserve une cinquantaine de tombes présentant un intérêt patrimonial. Parmi les notables inhumés en ce lieu, et qui ont marqué l’histoire de la ville au XIXe ou au début du XXe siècle, figure un contemporain de la Révolution, un certain Louis-René Guyet, fervent patriote et acheteur de biens nationaux.  Le nom de Louis-René Guyet gravé sur sa stèle    Né en 1776, Louis-René Guyet était issu d’une riche famille originaire de Saint-Fulgent. La fortune de... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 septembre 2019

La mémoire familiale du massacre de la Brenauderie

La tradition orale rapporte qu’un massacre fut commis par une colonne infernale au village de la Brenauderie (ou Bernauderie), paroisse de Saint-Martin-des-Noyers, en février 1794. Dix-huit personnes auraient été tuées par les soldats républicains. Mais le récit transmis au sein de la famille Puaud ne colle pas tout à fait avec la généalogie. Le village de la Brenauderie sur le cadastre de 1825 (A.D. 85)   L’histoire de ce massacre a été racontée par Henri Bourgeois dans La Vendée historique en 1909 : « … La... [Lire la suite]
12 avril 2019

« Des brigands armés se sont emparés des Herbiers… »

La Vendée était bien agitée il y a 220 ans, quand des bandes d’hommes en armes écumaient le Bocage pour mener la vie dure aux « patriotes ». Ils s’empareront même de plusieurs bourgs et villes, comme Les Herbiers en juillet 1799.  Un billet conservé aux Archives départementales des Deux-Sèvres (illustration ci-dessus) évoque cette situation de quasi guerre civile. Rédigé par un capitaine de gendarmerie à Fontenay-le-Comte, il est daté du 18 messidor an VII (6 juillet 1799) : « Nous recevons l’avis que... [Lire la suite]
03 juillet 2018

Les Éditions du Choletais ressortent leurs classiques

Les livres de Pierre Rabjeau demeurent des classiques de l’édition locale. La preuve ? Deux titres incontournables pour les Choletais sont ressortis récemment, trente ans après leur première parution. Sans oublier les Paysans vendéens du comte de Chabot, à nouveau disponibles eux aussi. Trois titres sont reparus aux Éditions du Choletais    Pierre Rabjeau est une figure choletaise bien connue des amateurs d’histoire. Il fut à la fois le secrétaire du Souvenir Vendéen pendant plus d’un demi-siècle et l’un des... [Lire la suite]
02 juillet 2018

Montaigu dans les Guerres de Vendée

Les Éditions Hérault viennent de publier le dernier ouvrage, posthume, d’Armand Dabreteau. Bien connu pour ses travaux sur sa commune des Brouzils, ce patient chercheur avait toutefois rassemblé assez de documents d’archives pour composer une histoire de Montaigu sous la Révolution, cette « tache bleue sur la Vendée blanche ». Armand Dabreteau nous a quittés le 26 février 2015. Outre le Refuge de Grasla qu’il a contribué à fonder avec l’abbé Georges de Guerry, cet historien et écrivain nous a laissé deux ouvrages sur... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 19:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 mars 2011

Inventaire des rues vendéennes : Saint-Fulgent (85)

Chef-lieu de canton, Saint-Fulgent possède trois plaques de rues vendéennes portant les noms de deux généraux qui marquèrent l'histoire de la commune. La première honore la mémoire de Charles-Aimé de Royrand. Né le 14 mars 1726 à Saint-Fulgent, celui-ci mena une carrière militaire sous l'Ancien régime. Il fut lieutenant au régiment de Navarre en 1744 et capitaine en 1755. Nommé chevalier de Saint-Louis en 1761, il avait le grade de lieutenant-colonel lorsqu'il prit sa retraite en 1785. M. de Royrand s'était retiré dans ses terres... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 15:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,