27 octobre 2019

La croix de Combriou et le grand choc de Chemillé

La première offensive lancée par les républicains pour écraser l’insurrection des Mauges fut marquée par une bataille restée dans l’histoire comme « le grand choc de Chemillé », le jeudi 11 avril 1793. D’après Henri Boré, une croix en rappellerait le souvenir. La croix dans la rue de la Combriou   Le lieu-dit de la Combriou forme aujourd’hui un quartier au nord-est de Chemillé. À la fin du XVIIIe siècle, on y trouvait que des champs entourant une ferme de ce nom, en lisière du bourg de Saint-Pierre. D’après... [Lire la suite]

14 avril 2019

Lettre d’un « bon patriote » sur la Vendée fin septembre 1793

Les pièces relatives à la Grande Guerre de 93 sur le site des Archives de la Vendée ne sont pas toutes réunies dans le fonds du S.H.D. ou des Archives nationales. On trouve par exemple, dans le fonds Gauly, égarée parmi des documents concernant la monarchie de Juillet, cette lettre sur la situation en Vendée à la fin septembre 1793.  Début de la lettre d'Auguste Rousse (A.D. 85, 81 J 267-28)    Rédigé le 22 septembre an II par Auguste Rousse, « bon patriote » réfugié à La Flèche, ce document décrit le... [Lire la suite]
01 février 2018

1er février 1794 : les trois sœurs Androuin sont fusillées

Parmi les innombrables victimes des fusillades d’Avrillé, au nord d’Angers, on trouve à la date du 1er février 1794 les noms de trois sœurs originaires de Saint-Lambert-du-Lattay : Gabrielle, Suzanne et Perrine Androuin.  Les noms des sœurs Androuin dans la chapelle du Champ des Martyrs d'Avrillé    Elles furent arrêtées le 25 janvier 1794, à une époque où les autorités républicaines avaient repris possession du pays insurgé. Le même jour, la garde nationale mit la main sur six anciens membres du comité... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 17:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 octobre 2016

Balade vendéenne de Chanzeaux au Pont-Barré

Les Amis du Pont-Paillat recevaient hier la Troupe des Cœurs de Chouans pour une visite commentée de plusieurs hauts lieux des Guerres de Vendée, de Chanzeaux au Pont-Barré, en passant par le Coteau des Martyrs. Cette rencontre chaleureuse s’est poursuivie jusque tard le soir, à la bien nommée « Auberge des Brigands ».  Photo souvenir à l'auberge de la Croix-Blancheoù Charette fit étape le 25 mars 1796   Les dernières sorties des Amis du Pont-Paillat ont mis les Mauges à l’honneur : on les a vus au mois... [Lire la suite]
01 octobre 2015

Quand Charette fit halte à Saint-Lambert-du-Lattay…

Véritable ligne de front entre Blancs et Bleus, la vallée du Layon recèle d’intéressants souvenirs des Guerres de Vendée. Outre le Pont-Barré et le coteau des Martyrs, Saint-Lambert-du-Lattay a conservé son auberge de la Croix-Blanche, où Charette prit l’un de ses derniers repas.  La plaque du Souvenir Vendéen sur la façade de l'auberge de la Croix-Blanche   Première commune située après le Pont-Barré, qui symbolisait la frontière du pays insurgé sur la grand’route d’Angers à Cholet, Saint-Lambert-du-Lattay a... [Lire la suite]
17 août 2012

Le Coteau des Martyrs à Saint-Lambert-du-Lattay (49)

Un précédent passage au Pont-Barré, le 7 avril 2012, a permis de découvrir cette frontière hautement symbolique de la Vendée Militaire. Théâtre de batailles au cours de la Grande Guerre de 1793, ce coin d'Anjou fut aussi profondément marqué par la Terreur en 1794. Le pays de Beaulieu et de Saint-Lambert fut le premier visé par la fureur des Colonnes infernales, de celle de Cordelier qui s'élança d'ici à l'assaut de la Vendée, le 23 janvier 1794, mais aussi de celle de Grignon qui revint y semer la désolation le 8 avril suivant. Un... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 12:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,