20 octobre 2022

Quand Béjarry mettait des « coups de pied au cul »…

Les papiers des commissaires cantonaux nous en apprennent beaucoup sur l’état du pays sous le Directoire. Ceux de Chantonnay donnent un aperçu assez détaillé pour appréhender le difficile retour à la paix et la menace d’un nouveau soulèvement.  Extrait d'une lettre de Boutolleau, agent de Chantonnay, à propos de Béjarry (portrait en médaillon), le 8 novembre 1799 : « … Caillaud lui ayant écrit pour l’engager a prendre partis avec lui, il avoit renvoyé le porteur de la lettre a coups de pied au cul et avoit... [Lire la suite]