12 janvier 2020

Petit tableau des armées républicaines en Vendée

Un lecteur m’a récemment interpellé sur l’armée des Côtes de La Rochelle, affirmant que son territoire était circonscrit au seul département de la Charente-Inférieure et son état-major strictement cantonné à La Rochelle. Il ne paraît pas inutile, en conséquence, de poser quelques notions de base sur l’organisation des armées républicaines au cours des Guerres de Vendée. Évolution des armées républicaines sur le théâtre des Guerres de Vendée   « Armées des Côtes de La Rochelle », « armée de... [Lire la suite]

29 décembre 2018

Où se trouvait le camp républicain de Concourson ?

Après la destitution de Turreau le 13 mai 1794, son successeur, le général Vimeux, donne ses instructions pour évacuer la Vendée et redéployer ses troupes tout autour du territoire insurgé. Parmi les camps qu’il ordonne d’installer figure celui de Concourson, devant Doué. Mais où se trouvait ce camp ?  Localisation des camps républicains sur le Layon, cités par le général Vimeux en juillet 1794    En réalité, ce camp existait avant que Vimeux n’envoie ses instructions du 18 mai 1794. L’adjudant général Dusirat... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
25 juin 2017

« Loire et pacification, 1794-1795 » : conférence d’Anne Rolland-Boulestreau

Dans le cadre de l’exposition « Grâce aux prisonniers ! » Bonchamps et David d’Angers – Lumières sur un chef-d’œuvre, Mme Anne Rolland-Boulestreau donnera une conférence sur le thème : Loire et pacification, 1794-1795, le vendredi 30 juin 2017 à Varades.  Auteur d’un livre remarqué sur les Colonnes infernales (paru chez Fayard en 2015), Mme Anne-Rolland-Boulestreau était présente à l’assemblée générale du Souvenir Vendéen à Angers le 11 février 2017 (à droite)      Après le... [Lire la suite]
Posté par vendeenews à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 août 2014

Août 1794, la Vendée rebelle est cernée de camps retranchés

Le 17 août 1794, le commandement en chef de l'Armée de l'Ouest a changé de tête. Le général Vimeux, intérimaire à cette fonction depuis la destitution de Turreau le 13 mai précédent, cède la place à Thomas Alexandre Dumas, père et grand-père des fameux écrivains.    La stratégie des colonnes mobiles a échoué à éradiquer la menace vendéenne. Elle l'a au contraire réveillée. Les troupes républicaines se sont par conséquent repliées en périphérie du territoire insurgé, dans des camps fortifiés dont Vimeux dit s'être... [Lire la suite]